Nouvelles : Les troublants derniers mots d'un garçon de 8 ans avant que son père lui tranche la gorge
Qu'en pensez-vous? Laissez votre commentaire ici.  

Les troublants derniers mots d'un garçon de 8 ans avant que son père lui tranche la gorge

C'est d'une tristesse infinie.

Publié le par Ayoye Monde dans Nouvelles
Partager sur Facebook
2,088 2.1k Partages

Au Texas, un père a assassiné ses deux enfants à l'aide d'un couteau samedi dernier. L'homme aurait expliqué à la police que les deux enfants l'auraient prié de ne pas leur enlever la vie avant qu'il ne se décide à leur trancher la gorge.

Le père de 61 ans, Jean Pierre Ndossoka, a affirmé que son fils de 8 ans l'avait supplié de lui épargner la vie tandis que sa fille d'un an a pleuré avant qu'il ne commette l'irréparable.

Selon les documents qui ont été déposés au tribunal, le garçon a prononcé "papa je m'excuse" avant que celui-ci ne l'égorge.

Le Houston Chronicles rapporte que Ndossoka aurait même téléphoné son épouse, Sabine Ntongo, alors qu'elle se trouvait à son travail.

C'est vers 15h30 que l'homme a appelé sa femme dont il était séparée pour l'avertir qu'il avait tué leurs deux enfants et qu'il avait laissé un dernier petit cadeau sur le lit.

Sans perdre une seule seconde, Ntongo a aussitôt contacté la police pour leur signaler ce qu'elle venait d'entendre et l'instant d'après, la mère était déjà en route vers l'appartement de Ndossoka qui est situé au sud-ouest de Houston.

C'est en entrant dans l'appartement que la mère a découvert avec horreur que ses deux enfants gisaient sans vie sur le lit.

Des policiers ont trouvé un couteau ensanglanté et une note écrite à la main en français à proximité du lit. Le message laissé par Ndossoka exprimait notamment le fait que le père ne souhaitait pas porter le fardeau de ses deux enfants.

Toujours dans le même message, le père expliquait qu'à l'origine, il avait la ferme intention de s'enlever la vie suite aux meurtres de ses deux enfants.

L'homme doit maintenant faire face à deux graves accusations de meurtre au premier degré.

Le père avait tenté de prendre la fuite, mais les policiers sont parvenus à le retrouver. Au moment de son arrestation, l'homme avait une blessure qu'il s'était fait lui-même à l'aide d'une arme à feu.

L'homme de 61 ans a été transporté dans un hôpital de Pasadena et on ne craint pas pour sa vie.

Peu après son arrestation, Ndossoka avait affirmé n'avoir aucun souvenir des gestes qu'on lui reprochait en raison de problèmes de haute-pression. Toutefois, au cours de son interrogatoire de police, le père a fini par admettre qu'il avait fait quelque chose de très mal.

Ndossoka et Ntongo étaient mariés depuis six ans et le couple avait décidé de se séparer quelques mois auparavant.

Si le père est trouvé coupable des deux meurtres de ses enfants, il pourrait faire face à la peine de mort.

Partager sur Facebook
2,088 2.1k Partages

Source: DailyMail
Crédit Photo: Courtoisie