Nouvelles : Les prix des péages augmenteront drastiquement très prochainement.

Les prix des péages augmenteront drastiquement très prochainement.

Emmanuel Macron n'aurait pas envie de prendre de risque avec ce dossier.

Publié le par Ayoye Monde dans Nouvelles
Partager sur Facebook
2,573 2.6k Partages

Alors que la crise du mouvement des gilets jaunes commence légèrement à s'estomper, Emmanuel Macron est loin d'en avoir fini avec les doléances des citoyens puisqu'une hausse du prix des péages est prévue pour le 1er février et le bruit court que le gouvernement serait prêt à négocier directement avec les concessionnaires pour éviter un nouveau dérapage citoyen.

C'est la chaîne de télévision BFM TV qui rapporte cette nouvelle qui va peut-être mettre de l'huile sur le feu ou qui va tout simplement en rassurer certains, c'est au choix. En effet, alors qu'une hausse du prix des péages est prévue pour le 1er février 2019, il y a une rumeur qui court que le gouvernement d'Emmanuel Macron serait prêt à négocier directement avec les concessionnaires pour voir s'il est possible de repousser cette hausse à une date ultérieure. Vous l'aurez compris, l'idée est d'éviter qu'un mouvement citoyen comme les gilets jaunes se révoltent pour contrer cette hausse de prix. Ce qu'on le veut à tout prix au gouvernement c'est un retour au calme pour de bon, mais cela a un prix.

En effet, BFM TV explique que ce n'est pas au gouvernement que revient la décision finale d'augmenter le prix des péages. Ainsi, ce sont les péages qui ont légalement le droit d'augmenter le prix de leur service chaque année. La chaîne de télévision rappelle que la hausse du prix des péages devrait représenter une augmentation de 1,9% des tarifs. Pour éviter cette hausse, il faudrait que les péages décident de la reporter à une date ultérieure, mais il est certain qu'ils demanderont une contrepartie explique BFM TV.

Ainsi, BFM TV explique que l'une des seules avenues pour le gouvernement c'est d'allonger la concession des sociétés propriétaires de péages. Ainsi, cela leur permettrait de faire davantage de bénéfices sur une plus longue période. Une solution qui semble gagnante pour les péages, mais rien ne sous-entend que c'est comme cela que cela va se passer.

En effet, il devait avoir une réunion le 11 décembre entre des représentants du gouvernement et les sociétés propriétaires de péages, mais elle a été annulée. Il va falloir donc encore faire preuve de patience sur cette affaire pour savoir ce qu'il en est exactement de cette augmentation. Une chose est certaine, le gouvernement va tout faire pour éviter que le mois de février ressemble au mois de novembre.

Partager sur Facebook
2,573 2.6k Partages

Source: BFM TV · Crédit Photo: iStock