Nouvelles : Les mains des soignants sont ravagées par le gel hydroalcoolique.

Les mains des soignants sont ravagées par le gel hydroalcoolique.

Tous les détails à l'intérieur...

Publié le par Ayoye Monde dans Nouvelles
Partager sur Facebook
0 0 Partages

Alors que les soignants doivent accomplir des miracles tous les jours depuis le début de la pandémie de COVID-19, ces anges gardiens font face à un irritant supplémentaire, et ce, en raison du gel hydroalcoolique qui leur ravage les mains.

Marlène Cré, qui est aide-soignante au service d'hépato gastro-entérologie de l'hôpital de Corbeil-Essonnes, a bien voulu partager avec le journal Le Parisien un aperçu de cette réalité à laquelle elle doit faire face, tout comme ses nombreux collègues. Aux dires de l'aide-soignante, les lavages de mains à répétition sont très éprouvants: "Peut-être une trentaine de fois… voire plus. Dès qu'on fait un geste en fait. Surtout si les patients sont positifs au Covid-19."

Comme l'a expliqué Cré, il est très difficile d'échapper à cette situation, qu'on utilise du savon ou du gel hydroalcoolique, et dans tous les cas, les soignants finissent par se retrouver avec "des rougeurs qui apparaissent, des démangeaisons et des sensations de brûlure le soir quand on met de la crème…".

La seule solution qui s'offre à ces soignants, c'est de tenter de renverser la vapeur en utilisant des crèmes hydratantes lors des rares moments de répit, mais comme le souligne Cré, "le problème c'est que la crème n'a pas le temps d'agir. La pellicule protectrice s'en va à chaque lavage…".

Il y a quelques jours, la Youtubeuse Léna Situations a été informée à ce sujet et elle a donc décidé d'utiliser son auditoire de 1,4 million d'abonnés sur Instagram afin d'encourager les compagnies pour que celles-ci offrent "quelques crèmes pour apporter un peu d'aide à toutes les personnes à l'hôpital qui découvrent leurs mains giga sèches à force de les laver pour s'occuper de la surcharge de patients actuellement".

Enfin, l'initiative à porté fruit, car déjà, Nocibé et L'Occitane ont offert 25 000 crèmes, Hello Body 800, tandis que les laboratoires Pierre Fabre ou ceux de La Roche-Posay ont fait savoir qu'ils apporteraient leur soutien. 2500 produits nettoyants et hydratants ont aussi été envoyés aux patients et aux soignants des Hôpitaux Universitaires Henri-Mondor à Paris par Bioderma

Partager sur Facebook
0 0 Partages

Source: Le Parisien · Crédit Photo: Capture d'écran