Nouvelles : Les Forces armées canadiennes ne veulent «rien savoir» de rester dans les CHSLD

Les Forces armées canadiennes ne veulent «rien savoir» de rester dans les CHSLD

Tous les détails à l'intérieur.

Publié le par Ayoye Monde dans Nouvelles
Partager sur Facebook
0 0 Partages

Alors que François Legault avait demandé à Justin Trudeau de maintenir les Forces armées canadiennes dans les CHSLD du Québec jusqu'au 15 septembre prochain, le ministre de la Défense, Harjit Sajjan, a indiqué qu'il en était hors de question.

C'est La Presse qui rapporte cette nouvelle qui va sans doute faire le tour de la province. En effet, le ministre de la Défense, Harjit Sajjan, s'est montré très ferme avec la demande du premier ministre François Legault de maintenir les Forces armées canadiennes dans les CHSLD du Québec jusqu'au 15 septembre prochain. «Il ne veut rien savoir», a confié au quotidien une source proche du dossier. Rien d'étonnant lorsqu'on sait que Harjit Sajjan avait exposé ses doutes à CBC News quant à la reconduction de cette opération.

«Je peux vous assurer qu’on ne pourra pas tenir comme ça pendant quatre autres mois (…). Nous n’avons pas le personnel suffisant ; nos gens travaillent sept jours par semaine, ce n’est tout simplement pas soutenable», avait-il notamment déclaré. Difficile de faire plus clair. Il était même allé plus loin dans ses propos en disant que certaines provinces ne «comprennent pas tout à fait comment l’armée fonctionne». Une sortie médiatique qui a dû plaire à François Legault qui avait déclaré plus tôt que «le Québec paie sa part pour l’armée».

Crédit photo: Forces armées canadiennes Page Facebook

Si la prolongation de cette opération jusqu'au 15 septembre est donc écartée, La Presse indique qu'on ne sait pas encore lorsqu'elle prendra fin. Le quotidien précise qu'elle ne devrait pas durer plus d'un mois. Les militaires ont d'autres priorités qu'ils ne peuvent pas délaisser crise sanitaire ou non (saison des incendies ou aider les provinces victime d'inondations». Autrement dit, il ne s'agit que d'une question de temps avant que les militaires quittent les CHSLD. «Les ressources des Forces armées canadiennes ne sont pas illimitées», a déclaré Harjit Sajjan pour bien expliquer son point de vue.

Quelle conséquence aura ce départ des Forces armées canadiennes au sein des CHSLD? Certains observateurs ont peur que cela conduise à un certain désastre notamment en raison du manque criant de personnel. La Presse indique que c'est Justin Trudeau qui aura le dernier mot sur ce dossier, mais il devrait sans doute aller dans la même direction que Harjit Sajjan puisqu'il avait déclaré cette semaine que la présence de l'armée dans les CHSLD n'était pas une solution à long terme.

Partager sur Facebook
0 0 Partages

Source: La Presse · Crédit Photo: Facebook