Nouvelles : Les experts préoccupés par la baisse inquiétante de la fertilité dans le monde

Les experts préoccupés par la baisse inquiétante de la fertilité dans le monde

Tous les détails à l'intérieur.

Publié le par Ayoye Monde dans Nouvelles
Partager sur Facebook
0 0 Partages

On croirait le début d'un scénario de film de science-fiction, mais c'est bel et bien réel. Les experts sont préoccupés par la baisse inquiétante de la fertilité dans le monde, d'après un article du Journal de Montréal. 

L'infertilité aurait doublé en 20 ans, d'après les données de Statistiques Canada. 

« En 1984, on estimait que 5,4 % des couples vivaient une infertilité, alors qu’en 2009-2010, on estimait que 12 % à 16 % des couples vivaient une infertilité », peut-on lire dans leur étude. 

De nombreuses études ont tiré la sonnette d'alarme devant la diminution du nombre de spermatozoïdes. Auparavant, la norme était de 60 millions de spermatozoïdes par millilitre prélevé selon l’Organisation mondiale de la santé alors qu'aujourd'hui on parle plutôt de 15 millions de spermatozoïdes par millilitre, ce qui est quatre fois moins.

Mais l'infertilité se présente autant chez les femmes que chez les hommes et elle est observée partout sur la planète. Par contre, l’Institut national de santé publique du Québec (INSPQ) n'a fait aucune étude sur la fertilité des Québécois.

Le gynécologue Pierre Miron de chez Fertilys, est l'un des spécialistes préoccupé par la baisse inquiétante de fertilité. Il croit que le gouvernement devrait agir. L'expert soulève par exemple les conséquences possibles d'une exposition prolongée à différents produits toxiques sur le corps humain. L'environnement, la pollution et les perturbateur endocriniens pourraient être responsables de cette baisse mondiale de la fertilité selon lui. La reproduction peut aussi être impactée par le surpoids et les mauvaises habitudes de vie, a ajouté Pierre Miron. 

Peu importe les raisons exactes, il serait temps que l'on se penche sur les raisons qui ont mené l'espèce humaine à subir une baisse de fertilité aussi importante, et ce, dans tous les coins du monde... avant que cette situation devienne encore pire et que nous soyons plongés dans un véritable scénario de film de science-fiction. 

Partager sur Facebook
0 0 Partages

Source: Journal de Montréal · Crédit Photo: Adobe Stock