Nouvelles : Legault déconseille aux Québécois d'aller dans un tout inclus avec «ben du monde»

Legault déconseille aux Québécois d'aller dans un tout inclus avec «ben du monde»

Tous les détails à l'intérieur.

Publié le par Ayoye Monde dans Nouvelles
Partager sur Facebook
0 0 Partages

François Legault a clairement déconseillé aux Québécois de se rendre dans des « tout-inclus » lors du prochain congé des Fêtes.

C’est mardi, lors d’une conférence de presse, que le premier ministre a fait part de son malaise avec l’idée que des Québécois puissent profiter du congé des Fêtes pour se rendre dans des « tout-inclus » : « Les vacances à l’étranger… J’ai un petit peu de difficulté avec ça. Je comprends qu’il y a des gens qui n’ont peut-être pas le choix pour toutes sortes de raisons d’aller à l’étranger, mais d’aller dans un « tout-inclus », avec bien du monde, rappelons-nous ce qui nous est arrivé après le congé scolaire au début mars. »

En mars dernier, peu après que le gouvernement ait adopté les mesures sanitaires, de nombreux voyageurs et voyageuses qui étaient à l’extérieur du pays avaient reçu l’ordre de revenir en sol québécois. C’est par la suite qu’une augmentation considérable de cas de COVID-19 a été observée dans la province.

François Legault a poursuivi en expliquant : « Il y a eu plein de Québécois qui sont revenus et qui avaient la COVID. Et puis là, on peut bien dire : « Bon. C’est leur problème. Qu’ils se mettent en quarantaine pour deux semaines. » Mais il reste qu’il y en a qui vont être malades et qui vont aller occuper des lits dans nos hôpitaux et faire travailler encore davantage le personnel du réseau de la santé. Donc c’est vraiment pas une bonne idée d’aller dans des vacances à l’étranger dans les prochaines semaines et dans les prochains mois. »

Enfin, le premier ministre a précisé que les voyages à l’étranger ne seraient pas recommandés avant plusieurs mois : « Tant que le vaccin est pas là, c’est pas recommandé du tout, du tout. Je termine en vous disant, on touche au but, on voit la lumière au bout du tunnel. Moi, je suis convaincu qu’on est capable ensemble de passer au travers et là, notre défi des prochains mois, c’est de garder le moral. Ça a été long neuf mois. Il reste encore des mois devant nous autres. Donc, gardons le moral. »

Partager sur Facebook
0 0 Partages

Source: ICI Radio-Canada · Crédit Photo: Facebook