Nouvelles : Le premier parc d'attractions érotiques ne verra plus le jour finalement suite à un grave problème.

Le premier parc d'attractions érotiques ne verra plus le jour finalement suite à un grave problème.

Ils n'avaient pas prévu ça

Publié le par Ayoye Monde dans Nouvelles
Partager sur Facebook
1,129 1.1k Partages

L'ouverture d'un parc d'attractions érotique a été tout simplement annulé à cause d'un manque de financements.

Erotikaland devait ouvrir ses portes l'année prochaine. Il était prévu qu'Il accueille un cinéma érotique 7D, une première mondiale.

Le parc devait également comporter un "train du plaisir" durant lequel des danseuses et des danseurs devaient assurer le spectacle. 

Un terrain de jeux sexuel et une piscine nudiste étaient également au programme. 

Le parc d'attractions interdisait cependant les relations sexuelles sur place mais des chambres d'hôtel étaient prévues aux alentours pour satisfaire la clientèle.

Des aphrodisiaques devaient également être vendus dans les snack bars du parc d'attractions.

Mais tout ce beau programme a pris l'eau du fait de la récession qui sévit actuellement au Brésil.

"Pour l'instant, le projet de parc d'attractions sexuel a été reporté pour des raisons économiques et à cause de la crise politique qui frappe actuellement le pays" explique un représentant de Soft Love, l'entreprise en charge du projet Erotikaland.

L'entreprise a néanmoins révélé la commercialisation de lingerie et de sextoys au Brésil et vient récemment d'ouvrir un sex shop à Miami.

Le parc d'attractions devait ouvrir ses portes dans la ville de Piracicaba. 

De nombreux habitants de la région étaient inquiets de l'ouverture prochaine d'un parc de ce type. 

Matheus Erler, membre de Parti Socialiste Chrétien et dirigeant du conseil de la ville de Piracicaba, a indiqué que le parc pourrait attirer une "clientèle débauchée".

"Nous ne pouvons pas être connus comme la capitale du sexe, ce serait mauvais pour notre image" ajoute Matheus Erler.

Mauro Morata, l'homme d'affaire derrière le projet, a néanmoins tenu à rassurer la population. 

Il a indiqué qu'Erotikaland serait aussi éducatif et ferait la promotion du sexe protégé. Mauro Morata a également ajouté que malgré son thème, les visiteurs n'auraient pas le droit de faire l'amour dans le parc d'attractions. 

"Ce ne sera pas un endroit pour les bonnes soeurs mais nous ne voulons recréer Sodome et Gomorrhe. Si les clients veulent aller plus loin, ils devront aller à l'hôtel le plus proche" précise l'homme d'affaires.

Erotikaland devait créer 250 emplois et booster le tourisme dans la région. 

Partager sur Facebook
1,129 1.1k Partages

Source: TheSun · Crédit Photo: Capture vidéo