Nouvelles : Le pompier qui a insulté violemment Emmanuel Macron est suspendu

Le pompier qui a insulté violemment Emmanuel Macron est suspendu

Tous les détails à l'intérieur.

Publié le par Ayoye Monde dans Nouvelles
Partager sur Facebook
0 0 Partages

Alors que la semaine dernière avait été marquée par les manifestations de pompiers dans les rues de Paris et les violences qu'ils avaient subies de la part des policiers, l'un des manifestants, lui-même pompier, a été suspendu après avoir insulté Emmanuel Macron dans une vidéo devenue virale.

C'est Le Parisien qui rapporte l'histoire de Nicolas B., un pompier qui était devenu symbole des violences policières lors de la manifestation dans les rues de Paris la semaine dernière. En effet, il s'était fait tirer dans la cuisse à bout portant par un policier alors qu'il manifestait pacifiquement. Il avait complètement craqué dans une vidéo, tournée dans la foulée, devenue virale sur les médias sociaux. Il y expliquait ce qui s'était passé tout en insultant copieusement le président de la République. On pouvait notamment y entendre «Macron va te faire enc.... Va ramasser les gens dans la rue tout seul. Connard va. Ta police elle me tire dessus, va te faire enc...».

Depuis sa mise en ligne sur Twitter, la vidéo a été visionnée plus de 698 000 fois. Autant vous dire que cela n'a pas mis beaucoup de temps avant de remonter aux oreilles de sa hiérarchie, mais aussi à celles du chef de l'État et de son entourage. Impossible de dire s'il y a eu pression de la part de l'exécutif puisque la décision vient justement de sa hiérarchie qui a décidé de le suspendre pour 4 mois pour «faute grave» avant peut-être de le congédier pour de bon. Si la décision peut paraître sévère, Nicolas B. a indiqué au quotidien qu'il n'était pas surpris de cette sanction.

Malheureusement pour lui, cette suspension implique également une sanction financière, indique Le Parisien. En effet, il devrait perdre environ 900 euros par mois au cours de sa suspension. Une cagnotte virtuelle a été mise en place pour l'aider dans ce moment difficile. Toutefois, cette situation ne semble pas émouvoir tout le monde au sein de la profession. Si certains pompiers se montrent compatissants, d'autres se sont désolidarisés de lui en raison de la violence de ses propos.

Partager sur Facebook
0 0 Partages