Nouvelles : Le pire est à venir pour Montréal, selon les nouvelles projections de l'INSPQ

Le pire est à venir pour Montréal, selon les nouvelles projections de l'INSPQ

Tous les détails à l'intérieur...

Publié le par Ayoye Monde dans Nouvelles
Partager sur Facebook
0 0 Partages

Sans préavis, l'Institut national de la santé publique du Québec (INSPQ) a publié de nouvelles projections pour le Québec qui entame son déconfinement. 

« Selon les conditions épidémiologiques actuelles, un déconfinement pourraient mener à une augmentation rapide des cas et des décès » dans le Grand Montréal, incluant les régions de Montréal, Laval, Montérégie, Laurentides et Lanaudière, a indiqué l'INSPQ dans ses nouvelles projections publiées vendredi en fin de journée. 

En regardant les tableaux de l'INSPQ, un déconfinement de Montréal pourrait mener à 150 décès quotidiens en moyenne pour le mois de juillet. Il faut savoir que les CHSLD ont été exclus de ces projections. Des données très inquiétantes. 

« S’il n’y a aucun déconfinement : La situation épidémique de la COVID-19 est incertaine. Il est encore difficile de déterminer la trajectoire de l’épidémie. La calibration du modèle prédit 6 fois sur 10 que les hospitalisations et les décès continueraient d’augmenter et 4 fois sur 10 qu’ils atteindraient un plateau en mai pour commencer à diminuer très lentement par la suite », a ajouté l'INSPQ. 

Voici les scénarios optimistes et pessimistes pour le nombre de nouveaux cas dans la Grande Région de Montréal en fonction du R0 qui se trouve actuellement autour de 1 à Montréal selon Québec : 

Pour les nouvelles hospitalisations : 

Pour les nouveaux décès :

L'impact du déconfinement pour les autres régions

Pour les autres régions, l'INSPQ souligne qu'un déconfinement mènerait à « un scénario où les hospitalisations et les décès pourraient augmenter lentement, mais la croissance serait relativement faible » dans 20 % des prédictions. « S’il n’y a aucun déconfinement : La calibration du modèle prédit (9,7 fois sur 10) une réduction des hospitalisations et des décès », ajoute l'INSPQ. 

Voici des graphiques qui comparent l'impact de l'assouplissement des mesures de confinement pour le Grand Montréal en comparaison avec les autres régions. Pour les cas : 

Pour les hospitalisations : 

Pour les décès :

Partager sur Facebook
0 0 Partages

Source: INSPQ · Crédit Photo: INSPQ et Unplash