Nouvelles : Le Ken humain devenu Barbie humaine dépense 50 000 $ pour se refaire les fesses

Le Ken humain devenu Barbie humaine dépense 50 000 $ pour se refaire les fesses

Tous les détails à l'intérieur.

Publié le par Ayoye Monde dans Nouvelles
Partager sur Facebook
0 0 Partages

Alors qu'une bonne partie de la planète sort d'une longue période de confinement, on en avait presque oublié le Ken humain devenu Barbie. Il a toutefois redonné des nouvelles à ses fans en leur annonçant avoir dépensé 50 000 $ pour se refaire les fesses. Rien que ça.

C'est le Daily Mail qui rapporte cette nouvelle qui risque de faire sourire un grand nombre d'entre vous. En effet, le Ken humain devenu Barbie, qui se fait appeler désormais Roddy Alves (anciennement Rodrigo), fait de nouveau parler de lui grâce encore une fois à une opération de chirurgie esthétique. Cette fois, le média britannique indique qu'il a dépensé 50 000 $ pour se refaire les fesses. La vedette des médias sociaux souhaitait avoir un postérieur à la Jennifer Lopez et semble satisfaite du résultat.

Roddy Alves a récemment publié une photo d'elle sur son compte Instagram où l'on peut la voir de profil alors qu’elle se trouvait à l'aéroport Heathrow de Londres une valise à la main. Comme vous allez pouvoir le constater, son postérieur est beaucoup plus volumineux que dans le passé et cette nouvelle vie semble lui donner le sourire. 

L'année 2020 est donc une année cruciale pour Roddy Alves qui poursuit sa transformation en femme depuis plusieurs mois. Elle a confié au Daily Mail qu'elle se sent beaucoup mieux depuis qu'elle a entamé sa métamorphose. «Ma vie a changé beaucoup. Je ne suis pas la même personne que l'année dernière. Mon esprit, mon corps et mon âme sont 100% femme». 

Le média britannique précise qu’elle devait subir d’autres opérations pour finaliser sa transformation totale, mais elles ont été retardées en raison de la crise sanitaire. Elle n'en a donc pas encore fini avec la chirurgie esthétique.

Partager sur Facebook
0 0 Partages

Source: Daily Mail · Crédit Photo: Instagram