Nouvelles : Le gouvernement allemand conseille aux juifs de ne pas porter la kippa en raison de l’antisémitisme

Le gouvernement allemand conseille aux juifs de ne pas porter la kippa en raison de l’antisémitisme

Tous les détails à l'intérieur.

Publié le par Ayoye Monde dans Nouvelles
Partager sur Facebook
147 147 Partages

Décidément, l’antisémitisme connaît un fort regain de popularité en Europe et cela est très inquiétant comme l'illustre ce qui se passe en Allemagne où le gouvernement a conseillé aux juifs de ne pas porter la kippa en raison de l’antisémitisme.

C'est Le Parisien qui rapporte cette nouvelle complètement insensée qui risque d'en attrister un grand nombre d'entre vous, surtout celles et ceux qui se sont toujours battus pour la défense des libertés individuelles, quelle que soit la religion ou la couleur de peau des gens. En effet, en Allemagne, le gouvernement a conseillé aux juifs de ne pas porter la kippa en raison de l’antisémitisme grandissant. Il s'agit bien évidemment d'une mesure de sécurité, mais cela est tout de même bien inquiétant. Difficile à croire qu'on soit obligé d'en arriver là en 2019.

Mais qui a donc décidé de donner ce conseil à la communauté juive d'Allemagne ? Le Parisien explique qu'il s'agit tout simplement du commissaire du gouvernement allemand responsable de l'antisémitisme Felix Klein. Il a notamment déclaré dans une interview à un média allemand la phrase-choc suivante: "Je ne peux pas conseiller aux juifs de porter la kiffa partout tout le temps en Allemagne". Une phrase qui fait froid dans le dos parce que cela implique que les juifs ne sont pas tout le temps en sécurité en Allemagne.

Le Parisien explique qu'il avait une opinion complètement différente dans le passé, mais il estime que les récents événements antisémites qui se sont produits dans le pays l'ont poussé à changer de fusil d'épaule. C'est notamment une agression qui a eu lieu à Berlin il y a un an qui a changé beaucoup de choses en Allemagne. En effet, en plein centre-ville, un juif avait été frappé avec une ceinture par un migrant syrien en plein centre-ville.

Le gouvernement tient à préciser que ce ne sont vraiment pas tous les migrants qui sont antisémites, mais certains peuvent l'être notamment parce qu'ils proviennent de pays qui sont hostiles à l'État d'Israël, relate le quotidien. Toutefois, le gouvernement s'accorde à dire que 90% des actes antisémites sont proférés par l'extrême droite. Il s'agit donc d'une nouvelle inquiétante qui fait écho à ce qu'il se passe dans d'autres pays d'Europe comme la France.

Partager sur Facebook
147 147 Partages

Source: Le Parisien · Crédit Photo: Adobe Stock