Nouvelles : Le fils d'une victime des attentats de Paris refuse de serrer la main d'Emmanuel Macron

Le fils d'une victime des attentats de Paris refuse de serrer la main d'Emmanuel Macron

Il est en colère contre le président

Publié le par Ayoye Monde dans Nouvelles
Partager sur Facebook
1,082 1.1k Partages

Michael Dias est le fils de Manuel Dias, première victime tuée dans l'attentat du 13 novembre 2015.

Le jeune homme refuse de se rendre aux commémorations des attentats de Paris et de serrer la main du président Emmanuel Macron.

Michael Dias reproche au président son mépris envers les victimes. 

"Le président de la République agit envers les victimes du terrorisme comme avec les plus défavorisés de notre pays, d’une façon tout simplement méprisante et inacceptable" écrit-il dans une tribune publiée sur le site du Huffington Post. 

Selon Michael Dias, le Président fait tout pour faire oublier les victimes des attentats: "en supprimant tout d’abord le Secrétariat d’Etat qui leur était dédié. Puis récemment en réduisant les aides à certaines catégories de victimes, relativisant ainsi une fois de plus la souffrance et les multiples préjudices subis" explique-t-il. 

Le fils de Manuel Dias estime que le début de son quinquennat s'est placé sous "le signe de la stigmatisation des plus précaires". 

130 personnes ont perdu la vie dans les attentats de Paris le 13 novembre 2015. 

Partager sur Facebook
1,082 1.1k Partages

Source: 20 minutes · Crédit Photo: iStock