Nouvelles : Le conjoint de Joyce Echaquan brise le silence

Le conjoint de Joyce Echaquan brise le silence

Un témoignage bouleversant.

Publié le par Ayoye Monde dans Nouvelles
Partager sur Facebook
0 0 Partages

Carol Dubé, le conjoint de Joyce Echaquan, la femme de 37 ans qui est décédée à l'hôpital de Joliette après s'être filmée en direct sur Facebook, s'est dit complètement dépassé par les événements des derniers jours.

C'est après avoir appris le décès de sa femme que Carol Dubé a fait la route de Manawan à Joliette afin d'aller rejoindre sa famille. L'homme a expliqué à ICI Radio-Canada: "On est en 2020. Je ne comprends pas que ça se passe encore comme ça. [...] Ma femme est rentrée à l’hôpital samedi pour un mal de ventre. Deux jours plus tard, elle est morte. [...] On voit qu’elle demande de l’aide sur Facebook… [...] On voit que le personnel est dégradant. J’ai sept enfants qui se retrouvent sans mère. Je suis triste. Je suis tellement triste..."

La vidéo diffusée en direct par Joyce Echaquan a été vue par Carol, mais aussi par ses cousines, ses beaux-parents ainsi que plusieurs amis. La jeune mère avait tenté de demander de l'aide par l'entremise d'une vidéo en direct alors qu'elle était hospitalisée, mais elle est décédée peu après.

En plus d'avoir subi un traitement horrible par les infirmières qui s'occupaient d'elle, Joyce Echaquan a été ignorée lorsqu'elle a prié le personnel médical de ne pas lui donner d'antidouleurs, en raison de problèmes de santé. Les proches de Joyce craignent maintenant que ce soient ces médicaments qui auraient pu avoir causé son décès.

En attendant des résultats d'autopsie, Carol Dubé est dévasté: "J’espère que l’enquête montrera les responsables. Après la commission Viens, on voit que les choses ne bougent pas pour nous autres. Mais qu’est-ce qu’on attend? D’autres personnes, d’autres victimes?"

Enfin, Mirella Dubé, une cousine de Joyce, a déclaré à ICI Radio-Canada que ses proches souhaitaient obtenir justice: "Pour tout le monde qui passe à l’hôpital de Joliette. On est tous pareils, on est tous égaux. Et ça [ce qui est arrivé à Joyce], c’est du racisme."

Partager sur Facebook
0 0 Partages

Source: ICI Radio-Canada · Crédit Photo: Courtoisie