Nouvelles : Laissé seul à la maison, un enfant de 4 ans se tue en tombant du 10e étage

Laissé seul à la maison, un enfant de 4 ans se tue en tombant du 10e étage

Une véritable tragédie.

Publié le par Ayoye Monde dans Nouvelles
Partager sur Facebook
0 0 Partages

Alors que sa mère l'avait laissé seul à la maison pour un bref moment, un enfant de 4 ans a fait une chute mortelle du 10e étage d'un immeuble de Creil samedi dernier. Une véritable tragédie.

C'est Le Parisien qui rapporte l'histoire de ce petit garçon de 4 ans qui est décédé ce samedi 19 octobre après être tombé du 10e étage d'un immeuble de la commune de Creil dans l'Oise. Malgré l'arrivée très rapide des pompiers sur les lieux du drame, le décès du bambin sera prononcé lors de son arrivée à l'hôpital. Si cette tragédie a soulevé de nombreuses questions, on vient d'apprendre que sa mère l'avait laissé seul à la maison et qu'elle n'était donc pas présente au moment du drame. Le quotidien précise qu'elle se serait absentée peu de temps, mais c'est au cours de ce moment que l'enfant a chuté.

Le Parisien explique que la mère était allée faire des courses parce qu'il n'y avait plus rien à manger chez elle. Lorsqu'elle a quitté l'appartement, son enfant était toujours en train de dormir. Selon ses dires, il avait passé une nuit agitée et elle ne pensait pas qu'il allait se réveiller. Elle a raconté aux enquêteurs qu'elle avait pourtant pris les précautions nécessaires pour éviter qu'un drame se produise. Le quotidien indique qu'elle avait notamment mis des meubles devant les fenêtres et même débranché la cuisinière. Pourtant, l'enfant a réussi à se faufiler avec le résultat que l’on connait.

Selon les informations relayées par Le Parisien, les forces de l'ordre n'ont pas mis la mère en garde à vue. Son témoignage sur les précautions qu'elle a prises pour éviter un drame pourrait lui éviter des problèmes judiciaires colossaux. Toutefois, le quotidien précise que le fait d'avoir laissé son enfant seul pourrait être considéré par la justice comme un «un défaut de vigilance». Une enquête est toujours en cours et devrait notamment statuer sur cette question épineuse. Il s'agit donc d'une affaire à suivre.

Partager sur Facebook
0 0 Partages

Source: Le Parisien
Crédit Photo: Adobe Stock