Nouvelles : La Russie reconnait être à l'origine du nuage de radioactivité au-dessus de l'Europe

La Russie reconnait être à l'origine du nuage de radioactivité au-dessus de l'Europe

Le nuage radioactif avait touché l'Europe en septembre

Publié le par Ayoye Monde dans Nouvelles
Partager sur Facebook
222 222 Partages

Une agence russe de météorologie a reconnu qu'une concentration "extrêmement élevée" de ruthénium-106 avait été détectée sur le sol russe.

La découverte remonte à septembre et confirme les soupçons de plusieurs réseaux de surveillance européens de la radioactivité.

En septembre, les réseaux européens en avaient déduit que "la zone de rejet la plus plausible se situe entre la Volga et l’Oural".

La concentration la plus élevée a été détectée par la station d'Arguaïach, village situé au sud de l'Oural.

Ce site avait par ailleurs été touché par un terrible accident nucléaire en 1957. Il sert aujourd'hui de site de retraitement de combustible nucléaire usé.

"Le radio-isotope Ru-106 a été détecté par les stations d’observation d’Arguaïach et de Novogorny" a déclare l'agence russe.

Les taux enregistrés à Arguaïach étaient 986 fois supérieurs à ceux enregistrés le mois précédent. 

Du ruthénium-106 a ensuite été détecté dans plusieurs pays d'Europe "à partir de l’Italie et vers le nord de l’Europe" précise l'agence russe.

Greenpeace Russie a demandé l'ouverture d'une enquête. Elle a fait la demande auprès de Rosatom, la société qui gère les entreprises du secteur nucléaire.

"Greenpeace va envoyer une lettre au parquet pour demander l’ouverture d’une enquête sur la dissimulation éventuelle d’un incident nucléaire" indique l'association sur son compte Twitter.

Le ruthénium-106 est un produit de fission issue de l'industrie nucléaire, parfois utilisé pour les traitements médicaux.

"Les niveaux de concentration dans l’air en ruthénium-106 qui ont été relevés en Europe et à fortiori en France sont sans conséquence tant pour la santé humaine que pour l’environnement" indique L’institut de radioprotection et de sûreté nucléaire français.

Partager sur Facebook
222 222 Partages

Source: 20 minutes
Crédit Photo: iStock