Nouvelles : La police se rendra dans les grandes surfaces pour vérifier qu'elles ne vendent que des produits essentiels

La police se rendra dans les grandes surfaces pour vérifier qu'elles ne vendent que des produits essentiels

Tous les détails à l'intérieur.

Publié le par Ayoye Monde dans Nouvelles
Partager sur Facebook
0 0 Partages

Le traditionnel Boxing Day aura pris un tout autre tournant, étant donné la fermeture de tous les magasins jugés non essentiels jusqu'au 11 janvier. Ainsi, les consommateurs doivent se rendre sur Internet s'ils espèrent mettre la main sur un article à rabais. Mais dans les commerces jugés essentiels, notamment les grandes surfaces, les policiers et des inspecteurs iront sur place au cours des prochains jours afin de vérifier qu'ils ne vendent que des produits essentiels, rapporte Radio-Canada. 

Le gouvernement du Québec a décrété la fermeture des commerces du 25 décembre au 10 janvier inclusivement, dans le but d'éviter des rassemblements dans ces lieux publics, et d'ainsi freiner la propagation de la COVID-19, dont la deuxième vague sévit plus que jamais au Québec. 

Le Service de police de la Ville de Québec (SPVQ) a confirmé à la chaîne publique que des équipes supplémentaires seront déployées durant le temps des Fêtes dans le but de surveiller les commerces et de s'assurer qu'ils respectent bel et bien les règles. 

« Oui, il y aura des équipes spécifiques, des policiers qui vont répondre soit en prévention, soit en réponse aux appels 911 », a expliqué une porte-parole du corps policier, Sandra Dion. 

Et depuis peu, les policiers à travers la province ont le pouvoir de remettre des contraventions sur le champ, plutôt que de simples avertissements. Et ces mesures sont également en vigueur dans la grande région métropolitaine, de même qu'un peu partout au Québec. 

Crédit photo: Adobe Stock

Et selon Sandra Dion, l'attention sera particulièrement faite sur les magasins à grande surface, qui n'ont pas le droit de vendre des articles de décoration ou de loisir par exemple. Seuls les produits de pharmacie, quincaillerie et du rayon alimentaire seront autorisés.  

La consigne a été mise en place par souci d'équité envers les petits commerces québécois forcés de fermer leurs portes, selon François Legault.

Et selon plusieurs médias, d'importants changements dans l'aménagement ont été faits dans les magasins à grande surface afin de se conformer aux règles. 

« On a mis les produits essentiels dans une zone à l’entrée du magasin et les employés accompagnent les clients lorsqu’ils ont besoin de quelque chose qui se trouve dans les allées », a expliqué le directeur général d'un magasin Canadian Tire, Guillaume Donais, au Journal de Montréal. « On est tellement dans l’inconnu. On va s’adapter au besoin », a-t-il poursuivi.

Partager sur Facebook
0 0 Partages

Source: Radio-Canada · Crédit Photo: Adobe Stock