Nouvelles : La France se prépare à un été caniculaire plus chaud qu'à l'habitude.

La France se prépare à un été caniculaire plus chaud qu'à l'habitude.

Tous les détails à l'intérieur...

Publié le par Ayoye Monde dans Nouvelles
Partager sur Facebook
0 0 Partages

En France, les experts en météorologie ont indiqué que l'été qui s'en vient pourrait être plus chaud que les précédents et que cela pourrait devenir une tendance pour les années à venir.

C'est au cours d'une entrevue qu'il a accordée à BFMTV que Frédéric Decker, météorologue à Météo News, a notamment fait remarquer que les températures actuelles ont quatre semaines d'avance sur les normales saisonnières: "On a un anticyclone qui se décale à l'Est et qui génère un flux de Sud à Sud-Est sur la France, et les températures s'envolent. Demain, cela va baisser un peu, mais on sera au-dessus des normales de saison. Ça repartira à la hausse la semaine prochaine, un peu moins chaud, mais très estival."

Alors que de nombreux experts craignent que cette chaleur puisse causer des sécheresses dans de nombreuses régions du Sud-Est du pays, on peut observer un son de cloche très similaire du côté du météorologue Decker qui a expliqué: "Ils annoncent un été chaud, les températures seront très élevées en juin et août, un peu moins en juillet. En dehors de quelques orages, les précipitations seront déficitaires".

Cette augmentation continuelle de la température est bien entendu causée par les changements climatiques et comme le souligne Emma Haziza, hydrologue et consultante de BFMTV, c'est là un phénomène à prendre très au sérieux: "C'est une exceptionnalité qui devient la règle et depuis 2017. On a des étés anormaux, on dépasse les températures de plus en plus importantes. Cela pose des questions au-delà de la sécheresse et de ses dommages, cela pose la question de l'existence sur le plan humain et de son adaptation."

Enfin, toujours selon Haziza, les impacts des changements climatiques causent déjà des problèmes de taille dans plusieurs secteurs de la planète: "Pendant une à deux heures on a dépassé ce niveau entre température et humidité, où le corps ne peut plus réguler. Il a été atteint  au Pakistan et aux Emirats, et les prochains (concernés) seront l'Amérique du Nord et l'Asie du sud, en Europe on suit la même logique. Il va falloir s'adapter et adapter nos corps."

Partager sur Facebook
0 0 Partages

Source: BFMTV · Crédit Photo: Capture d'écran