Nouvelles : La finissante de l'UQAM vend ses sous-vêtements tachés aux internautes

La finissante de l'UQAM vend ses sous-vêtements tachés aux internautes

«100 $, t'as ma petite culotte»

Publié le par Ayoye Monde dans Nouvelles
Partager sur Facebook
0 0 Partages

Après que plusieurs internautes se soient portés à sa défense en dénonçant la poursuite qui avait été intentée contre elle par l'UQAM, Hélène Boudreau a annoncé qu'elle avait mis en vente ses sous-vêtements souillés.

La jeune femme qui s'est retrouvée sous les feux des projecteurs pour avoir publié des photos d'elle dénudée en compagnie du logo de l'UQAM a annoncé aux internautes qu'elle vendrait ses sous-vêtements à un fan.

C'est dans une vidéo qu'elle a expliqué comment elle en était venue à une telle décision: "Il y a un de mes abonnés qui m'a demandé de porter ma petite culotte toute la journée et de la souiller bien comme il faut."

Après avoir filmé sa taille afin de montrer la petite culotte en question, Hélène Boudreau a précisé que celle-ci était en satin rose avant de poursuivre en annonçant: "Et il a payé 100 $. Donc 100 $, t'as ma petite culotte."

Rappelons que plus tôt cette semaine, l'UQAM a indiqué qu'elle avait conclu une entente avec Hélène Boudreau faisant en sorte qu'elle n'utiliserait plus les images montrant le logo de l'établissement universitaire, ce qui a donc mené à l'abandon de la poursuite de 125 000 $.

Cette entente est survenue après que de nombreux internautes aient démontré leur soutien à Hélène Boudreau tout en critiquant l'établissement universitaire d'avoir mal réagi à cette affaire en poursuivant la jeune femme.

Partager sur Facebook
0 0 Partages

Source: Facebook · Crédit Photo: Courtoisie