Nouvelles : La fécondation in vitro de nouveau gratuite au Québec

La fécondation in vitro de nouveau gratuite au Québec

Tous les détails à l'intérieur.

Publié le par Ayoye Monde dans Nouvelles
Partager sur Facebook
0 0 Partages

Les couples infertiles ont désormais une lueur d'espoir de plus ! Le gouvernement du Québec a déposé mercredi le projet de loi que beaucoup attendaient, au sujet du rétablissement de la gratuité de certains traitements de fécondation in vitro, rapporte TVA Nouvelles. 

Ce traitement de procréation assisté sera néanmoins limité aux femmes de 40 ans et moins. Ainsi, les parents qui ne sont pas capables concevoir un enfant de manière naturelle pourront gratuitement recevoir un premier cycle de fécondation in vitro. 

Rappelons qu'il s'agissait de l'une des promesses électorales de la Coalition Avenir Québec (CAQ). 

Autant les couples hétérosexuels que ceux de même sexe pourront bénéficier de la gratuité pour le premier traitement, de même que les femmes seules. Certaines conditions s'appliquent néanmoins. 

« Les services de procréation assistée requis à des fins d’insémination artificielle et de FIV sont considérés comme des services assurés uniquement si la femme est âgée de 18 ans ou plus et de moins de 41 ans », est-il écrit dans le projet de loi 73 piloté par le ministre Lionel Carmant, dont TVA Nouvelles a eu copie.   

Rappelons qu'en 2014, l'ancien ministre libéral de la Santé, Gaétan Barrette, avait cessé la gratuité du programme. Selon lui, la gratuité faisait en sorte qu'il s'agissait d'un « bar ouvert ». Plusieurs personnes avaient alors élevé le ton pour dénoncer la fin du programme, une mesure qualifiée de « rigide » provenant du ministre de la Santé. Avec cette modification, le gouvernement libéral de l'époque visait à économiser plusieurs dizaines de millions de dollars.

Les Québécois infertiles ont actuellement droit à un crédit d'impôt variant entre 20 et 80 % des prix des traitements, selon le salaire. Cette disposition sera maintenue. Rappelons qu'un traitement coûte entre 8 000 et 15 000 dollars.  

Si un conjoint a déjà des enfants, le crédit d'impôt n'est toutefois pas accessible. Les hommes vasectomisés et les femmes ligaturées n'y ont pas non plus droit.  

Partager sur Facebook
0 0 Partages

Source: TVA Nouvelles · Crédit Photo: Adobe Stock