Nouvelles : La famille de la Québécoise morte d'une thrombose donne deux conseils à la population

La famille de la Québécoise morte d'une thrombose donne deux conseils à la population

Ses proches tentent d'éviter un drame similaire à d'autres familles

Publié le par Ayoye Monde dans Nouvelles

Une première personne est morte de thrombose après avoir été vaccinée à l'AstraZeneca au Québec, a confirmé le directeur national de la santé publique, le Dr Horacio Arruda, en point de presse, mardi. Francine Boyer, 54 ans, est morte le 23 avril dernier. Ses proches tentent aujourd'hui d'éviter un drame similaire à d'autres familles, en donnant à la population des mises en garde à observer de près, rapporte le Journal de Québec. 

La famille de la première personne à mourir d'une thrombose suite au vaccin au Québec ne désire pas décourager la population, au contraire. Elle souhaite néanmoins que les personnes qui éprouveraient des symptômes contactent rapidement les autorités médicales. 

Le mari de Mme Boyer, Alain Serres, a confirmé que sa conjointe était décédée à l’Institut-hôpital neurologique de Montréal dans un communiqué partagé sur sa page Facebook. 

Lui et sa conjointe s'étaient fait vacciner le 9 avril dernier d'une première dose du vaccin d'AstraZeneca contre la COVID-19. 

« Au cours des jours qui ont suivi, Mme Boyer a ressenti une grande fatigue accompagnée de maux de tête. Elle s’est alors rendue à l’hôpital le plus près, puis, comme sa condition se dégradait, elle a été transférée à l’Institut-hôpital neurologique. Francine est décédée des suites d’une thrombose cérébrale », est-il écrit dans le communiqué. 

« Bien qu’ayant reçu le vaccin en même temps que son épouse, Monsieur Serres n’a subi aucun effet secondaire à la suite de l’inoculation. La famille de Mme Boyer tient à encourager les personnes qui reçoivent un vaccin à rester alerte quant aux symptômes ou réactions inhabituelles et à communiquer avec Info-Santé (811) en cas de doute », poursuit-on, ajoutant que la famille remercie de respecter son intimité dans la poursuite de son deuil. 

La dame de Saint-Michel en Montérégie laisse dans le deuil son mari, deux fils, et deux petits-enfants. 

« Je suis triste de savoir qu’une femme de 54 ans, en pleine forme, est décédée parce qu’elle a été vaccinée. C’est dur à prendre. En même temps, on le savait, puis on avait une expérience ailleurs dans le monde où on disait : il y a un risque une fois sur 100 000 », avait déclaré le premier ministre du Québec, François Legault, en conférence de presse mardi.  

« Quand on voit ce genre d’histoire, ça nous touche, puis on aurait rien que le goût de faire un hug à la famille en comprenant qu’elle n’est pas allée se faire vacciner pour mourir, mais c’est rare. Puis on ne peut pas le prévoir, mais le vaccin demeure encore, pour l’ensemble du Québec, un grand bénéfice », a poursuivi le Dr Arruda. 

Source: TVA Nouvelles · Crédit Photo: Facebook