Nouvelles : La famille d'une Afro-Américaine tuée par la police reçoit 12 M$ de dédommagement

La famille d'une Afro-Américaine tuée par la police reçoit 12 M$ de dédommagement

Tous les détails à l'intérieur.

Publié le par Ayoye Monde dans Nouvelles
Partager sur Facebook
0 0 Partages

La famille d'une Afro-Américaine qui avait été tuée en pleine nuit lors d'une intervention policière à son domicile a obtenu 12 millions de dollars de dédommagement au civil de la part de la mairie de Louisville, dans le Kentucky.

La somme qui a été accordée à la famille de Breonna Taylor est l'une des plus importantes du genre à avoir été remises aux États-Unis.

En plus de la somme de 12 millions de dollars, la famille a obtenu l'engagement formel des autorités à procéder à des réformes de la police locale à Louisville, dans le Kentucky.

Alors qu'au cours des dernières semaines, le dossier concernant Breonna Taylor était devenu emblématique du mouvement "Black Lives Matter", la famille a déclaré le 15 septembre dernier qu'elle renoncerait à une plainte au civil.

Tamika Palmer, la mère de Taylor, a expliqué lors d'une conférence de presse: "Aujourd'hui est un jour important en direction de la justice pour Breonna. Mais ce n'est que le début."

Six mois après la mort de Taylor, les agents impliqués dans cette affaire sont toujours en liberté. La mère de Taylor n'a pas caché qu'elle espérait que les choses bougent en ce sens et que les policiers visés soient inculpés.

Ben Crump, l'avocat de la famille Taylor, a d'ailleurs rappelé que l'abandon d'une procédure au civil ne mettait pas un terme à l'enquête pénale: "Nous exigeons que le procureur général du Kentucky, Daniel Cameron, annonce immédiatement des mises en accusation. [...] Mais les réformes globales de la police sont tout aussi importantes, elles créent un exemple."

Le maire démocrate de Louisville Greg Fischer a confirmé pour sa part que des réformes importantes auraient lieu au sein de la police. Parmi ces nouvelles mesures qui seront appliquées, le maire a indiqué que les autorités souhaitaient prévoir un meilleur encadrement des mandats d'arrêt, la mise en place d'un système recensant les plaintes contre les agents, l'inclusion de travailleurs sociaux dans les rangs des policiers ou encore des incitations financières pour qu'ils s'installent dans les quartiers défavorisés.

Partager sur Facebook
0 0 Partages

Source: France 24 · Crédit Photo: Courtoisie