Nouvelles : La directrice des services professionnels correctionnels nie que René Kègle a été battu en prison.

La directrice des services professionnels correctionnels nie que René Kègle a été battu en prison.

Tous les détails à l'intérieur...

Publié le par Ayoye Monde dans Nouvelles
Partager sur Facebook
124 124 Partages

Alors que les médias annonçaient lundi soir que le présumé tueur de la petite Ophélie Martin-Cyr avait été battu en prison, la directrice de l'établissement affirme qu'il s'agirait d'une fausse rumeur.

En réaction à la rumeur qui a circulé au cours des dernières heures à l'effet que René Kègle aurait été battu en prison, Nancy Corriveau, la directrice des services professionnels correctionnels pour la Mauricie et le Centre-du-Québec, a effectué une sortie afin d'expliquer qu'aucun incident du genre n'avait été rapporté dans l'établissement qu'elle dirige.

L'homme de 38 ans qui est suspecté d'être l'un des deux tueurs d'Ophélie Martin-Cyr, une femme de 19 ans dont le corps avait été retrouvé dans un champ de Yamachiche, avait été admis la semaine dernière au centre de détention de Trois-Rivières. Selon ce qu'indique Nancy Corriveau, le suspect n'aurait subi aucune agression depuis son arrivée au centre de détention. Dans un article du journal Le Soleil, les propos rapportés de la directrice ne peuvent pas être plus clairs: "Il n’y a aucune personne incarcérée relativement à l’homicide d’Ophélie Martin-Cyr qui a fait l’objet d’une agression physique ou d’une hospitalisation".

Toutefois, du côté de TVA, on continue toujours de prétendre que Kègle aurait été battu au centre de détention. 

Aux dires des journalistes de TVA, Kègle aurait été transportée d'urgence à l'infirmerie lundi, et ce, après qu'il ait subi une violente agression de la part d'autres détenus. Toujours selon la version rapportée par TVA, le suspect de 38 ans aurait été par la suite transféré à l'infirmerie de la prison en raison de la gravité de ses blessures.

À la lumière de la version fournie par Nancy Corriveau, on peut croire que TVA a probablement une bonne raison de souhaiter demeurer sur sa position. Toutefois, le Journal de Montréal a modifié l'article afin de s'en tenir à la version de la directrice.

Rappelons que René Kègle est l'un des deux présumés tueurs d'Ophélie Martin-Cyr. La jeune femme de 19 ans aurait été assassinée dans la nuit de lundi à mardi de la semaine dernière.

En plus d'être accusé du meurtre de la jeune femme, Kègle fait aussi face à des accusations d'avoir déchargé une arme en direction d'une autre femme de 21 qui est heureusement parvenue à s'en sortir saine et sauve.

Le second accusé dans l'affaire du meurtre d'Ophélie Martin-Cyr se nomme Francis Martel et selon TVA, il bénéficierait actuellement de mesures de sécurité accrues au centre de détention.

Jusqu'ici, l'enquête criminelle laisse croire qu'Ophélie Martin-Cyr aurait été assassinée parce qu'elle détenait de l’information concernant un vol d’argent. La seconde jeune femme de 21 ans avait été ciblée exactement pour la même raison.

Partager sur Facebook
124 124 Partages

Source: Le Soleil · Crédit Photo: Courtoisie