Nouvelles : La dame qui avait subi les violences dans un Ehpad est morte à 99 ans

La dame qui avait subi les violences dans un Ehpad est morte à 99 ans

Une histoire bouleversante.

Publié le par Ayoye Monde dans Nouvelles
Partager sur Facebook
0 0 Partages

Elle s'appelait Édith, elle avait 99 ans et elle avait fait la une des médias en raison des violences qu'elle avait reçues de la part d'un aide-soignant pendant son séjour dans un Ehpad. Alors qu'elle était hospitalisée depuis le mois de février, elle est décédée en février dernier.

C'est Le Parisien qui rapporte cette bien triste nouvelle qui risque d'en émouvoir un grand nombre d'entre vous. En effet, Édith, 99 ans, avait fait couler beaucoup d'encre dans la sphère médiatique en France après la révélation des violences qu'elle avait subies dans un Ehpad d'Arcueil. C'était un aide-soignant qui lui avait mené la vie impossible et qui se montrait souvent violent avec elle. 

C'est la famille d'Édith qui avait révélé au grand jour ce scandale après avoir caché une caméra de surveillance dans sa chambre. BFM TV raconte que sur ces images, on pouvait voir clairement la cruauté de cet aide-soignant nommé Albert C. Ce dernier avait pris l’habitude de la gifle, de la tirer par les cheveux et ne se gênait pas pour l'insulter. Si le coupable avait été condamné à 5 ans de prison dont deux avec sursis, BFM TV raconte qu'Édith ne s'était jamais remis de ce calvaire et était hospitalisée dans l'Essonne depuis le mois de février.

Comme vous pouvez vous en douter, sa famille est complètement anéantie par cette triste nouvelle. Cette histoire risque d'ailleurs de faire le tour du pays. BFM TV indique que son enterrement aura lieu ce vendredi à 10h du matin à Arcueil.

Pour celles et ceux qui ne sont pas familiers avec la notion d'Ehpad, Wikipédia rappelle «qu'il s'agit d'un établissement d'hébergement pour personnes âgées dépendantes. Il s'agit d'une maison de retraite médicalisée, dotée de l'ensemble des services afférents tels que la restauration, les soins médicaux et les assistances soumises à l'autorisation, permettant son exploitation».

Partager sur Facebook
0 0 Partages

Source: Le Parisien
Crédit Photo: Adobe Stock