Nouvelles : La COVID-19 « dramatiquement » moins transmise à l'extérieur qu'à l'intérieur

La COVID-19 « dramatiquement » moins transmise à l'extérieur qu'à l'intérieur

Tous les détails à l'intérieur.

Publié le par Ayoye Monde dans Nouvelles

Alors que la troisième vague s'amorce, plusieurs enquêtes épidémiologues concluent que la transmission à l'extérieur est très rare, rapporte Le Devoir. 

Les autorités de santé publique irlandaise ne recensent qu'un cas sur 1000 associé à une transmission à l'extérieur. Ainsi, sur 232 164 infections, seules 262 étaient attribuables selon toute vraisemblance à un contact à l'extérieur, détaille un article du Irish Times. Quant aux éclosions, seules 42 d'entre elles se sont produites dehors, incluant 21 dans des chantiers de construction.

Aux États-Unis, des chercheurs ont publié à la fin du mois de février une revue des études sur la transmission à l'extérieur de la COVID-19. Même si leurs méthodologies n'étaient pas toutes les mêmes, les études avaient néanmoins la même conclusion : la transmission dehors est « dramatiquement » moins fréquente que celle entre 4 murs. 

D'après une étude japonaise menée au début de la pandémie, les risques de transmettre le virus étaient de 19 fois supérieurs à l'intérieur qu'à l'extérieur. 

Toutefois, il reste possible d'être infecté par la COVID-19 à l'extérieur. Cela est notamment survenu au Rose Garden de la Maison-Blanche le 26 septembre dernier,« où seulement quelques-uns des 200 invités portaient le masque ou respectaient la distanciation physique ».

 « Je veux qu’il soit clair que la socialisation à l’extérieur est absolument plus sécuritaire qu’à l’intérieur. [Mais] si les gens sont dehors sans être distanciés ou sans porter le masque, alors ce n’est pas suffisant pour prévenir la propagation du virus », a également averti la médecin en chef de l’Alberta, Deena Hinshaw, citée par le Globe and Mail. 

Source: Le Devoir · Crédit Photo: Adobe Stock