Nouvelles : La Chine pourrait avoir un vaccin contre la COVID-19 d'ici novembre ou décembre

La Chine pourrait avoir un vaccin contre la COVID-19 d'ici novembre ou décembre

Tous les détails à l'intérieur.

Publié le par Ayoye Monde dans Nouvelles
Partager sur Facebook
0 0 Partages

Une responsable d'un organisme du ministère chinois de la Santé a déclaré sur les ondes de la télévision nationale CCTV qu'un potentiel vaccin pourrait être disponible "vers novembre ou décembre".

L'épidémiologiste Wu Guizhen, une responsable du Centre de contrôle et de prévention des maladies, a révélé lors d'une entrevue que "Les progrès actuels sont très satisfaisants", tout en avançant qu'un vaccin pourrait être disponible pour le grand public en Chine dès novembre.

La déclaration surprend énormément, puisque le dernier rapport de l'Organisation mondiale de la santé, qui est daté du 9 septembre, révèle qu'aucun vaccin n'a encore complété la phase d'essais sur l'homme, alors que certains ne sont même pas encore entrés dans la phase 3 des tests.

De plus, il faut préciser que Wu Guizhen n'a pas précisé de quel vaccin elle parlait.

Parmi les candidats qui sont les plus avancés dans cette course au vaccin, on y retrouve notamment le laboratoire CanSino Bio, qui travaille en collaboration avec des scientifiques de l'armée en Chine.

Les deux groupes pharmaceutiques Sinovac et Sinopharm ont présenté la semaine dernière à Pékin leurs doses anti-COVID-19 et les deux entreprises espèrent obtenir la permission des autorités pour une mise sur le marché avant fin 2020.

Crédit photo: Adobe Stock

Alors que la Chine a fait l'objet de vives critiques au début de la pandémie pour sa réaction trop tardive après la découverte du nouveau coronavirus dans la ville chinoise de Wuhan (centre) en décembre 2019, Pékin souhaite probablement redorer son blason en tentant de développer le plus rapidement un ou des vaccins efficaces contre la COVID-19.

On rapporte que dans le monde, il y a présentement neuf candidats vaccins qui sont actuellement en "phase 3". Pour qu'un vaccin soit autorisé à la commercialisation, il faut que celui-ci subisse une dernière étape des essais sur l'homme.

À l'heure actuelle, c'est le vaccin développé par la prestigieuse université britannique d'Oxford et par le géant pharmaceutique AstraZeneca qui est considéré comme étant le plus prometteur.

Partager sur Facebook
0 0 Partages

Source: BFMTV · Crédit Photo: Adobe Stock