Nouvelles : L'homme accusé d'avoir violé un bébé de 2 semaines sauvagement attaqué en prison
Qu'en pensez-vous? Laissez votre commentaire ici.  

L'homme accusé d'avoir violé un bébé de 2 semaines sauvagement attaqué en prison

Histoire en développement.

Publié le par Ayoye Monde dans Nouvelles
Partager sur Facebook
11,579 11.6k Partages

L'homme de 25 ans qui a violé un bébé de deux semaines a été violemment battu en prison et a dû être transféré dans une unité sécuritaire à l'hôpital de la prison. Il était pourtant dans une cellule isolée sous la surveillance étroite de gardiens de prison, et ce, 24 heures sur 24. Cette mesure spéciale avait été prise pour sa sécurité, mais cela n'a pas empêché  les autres prisonniers de l'approcher et de s'en prendre à lui. 

« C'était quelques coups, juste pour quelques secondes. Puis, il y a eu un peu de panique et le personnel est intervenu pour régler le problème », a déclaré une source de la prison au Daily Mail, sous le couvert de l'anonymat. 

Le prisonnier suspecté d'avoir lancé l'attaque a perdu tous ses privilèges en prison. 

Le bébé est toujours aux soins intensifs et on ignore s'il va survivre à son agression ou s'il pourra s'en sortir sans séquelle. Il est présentement sous les soins de médecins aux soins intensifs de l'hôpital Royal Belfast Hospital for Sick Children en Irlande du Nord.

Le bébé a été agressé le 29 septembre dernier et il est dans un état critique depuis tout ce temps. 

Rappelons que le suspect de 25 ans ne peut pas être nommé pour protéger l'identité du bébé. L'homme est incarcéré à la prison de Maghaberry à Lisburn.

« Les gens sont outrés, tant à l'extérieur de la prison qu'à l'intérieur », a déclaré une source anonyme à The Sun. « Je suis certain que si les autres prisonniers pouvaient avoir accès à cet homme, il serait battu à mort. C'est du moins ce qu'on entend dans les couloirs de la prison. »

L'homme de 25 ans est accusé d'agression sexuelle sur un enfant de moins de 13 ans et de lui avoir causé de sérieuses blessures physiques. L'homme est toujours en prison au moment d'écrire ces lignes et aucune demande de caution n'aurait été déposée. 

Nous souhaitons envoyer nos pensées à la famille du bébé qui lutte toujours pour sa vie au moment d'écrire ces lignes. Espérons que l'enfant puisse s'en sortir et qu'il pourra vivre sa vie sans conséquence grave. 

Partager sur Facebook
11,579 11.6k Partages

Source: Daily Mail
Crédit Photo: Capture d'écran