Nouvelles : L'étudiante aux photos de finissantes osées révèle combien elle gagne d'argent sur OnlyFans

L'étudiante aux photos de finissantes osées révèle combien elle gagne d'argent sur OnlyFans

Des montants qui donnent le vertige

Publié le par Ayoye Monde dans Nouvelles

Hélène Boudreau a fait couler beaucoup d'encre au cours des dernières semaines en raison de ses photos de finissantes osées. Elle était l'une des invitées de Tout le monde en parle dimanche soir pour revenir sur cette affaire et faire quelques révélations croustillantes.

La jeune femme de 29 ans peut remercier l'UQAM pour la publicité. En effet, l'université a contribué, malgré elle, à la popularité et à la croissance des revenus d'Hélène Boudreau. «L'UQAM a fait en sorte que mon site web explose (...) J'avais 46 000 abonnés sur Instagram puis là je suis rendu à 120 000», a-t-elle confié dimanche soir.

Après être revenu sur la genèse de la controverse liant l'étudiante et son université, Guy A. Lepage a abordé avec elle les revenus qu'elle génère en publiant des photos et des vidéos osées sur la plateforme OnlyFans. Hélène Boudreau a fait preuve de transparence et n'a pas hésité à révéler combien d'argent elle gagne avec ses photos et vidéos osées.

«Combien vous chargez pour vos photos et vidéos puis combien vous avez d'abonnés?», lui a demandé l'animateur de Tout le monde en parle.

«C'est une souscription par mois. Je demande 20 $. Ils peuvent avoir accès à tout mon contenu pour 20 $. Je suis rendu à 5 000 abonnés». 

«Donc, ça fait 100 000 $ par mois ?», lui a lancé Alexandre Barrette. «À peu près, ouais», lui a répondu Hélène Boudreau.

«Je paye 20 % à OnlyFans parce que c'est eux qui font la gestion», précise Hélène Boudreau. «C'est sûr que cette année je vais faire dans les 7 chiffres», souligne-t-elle.

«Je peux cuire du poulet puis le monde me paye», s'amuse-t-elle. 

«L'argent c'est sûr que c'est un plus, mais l'argent, je suis pas vraiment attiré par ça», nuance-t-elle en expliquant qu'elle aime publier ce genre de contenu osé sur le web.

Une chose est certaine, Hélène Boudreau s'apprête à vivre une très belle année 2021.

Rappelons que l'UQAM avait réclamé à la jeune femme de 29 ans 100 000 $ pour «atteinte à sa réputation» ainsi que 25 000 $ en «dommages punitifs» avant de finalement abandonner sa poursuite.

Vous pouvez regarder l'intégralité de l'entrevue d'Hélène Boudreau à Tout le monde en parle ci-dessous.