Nouvelles : L'adolescent qui s'est fait recadrer par Emmanuel Macron ne va pas bien du tout.

L'adolescent qui s'est fait recadrer par Emmanuel Macron ne va pas bien du tout.

L'ado broie du noir.

Publié le par Ayoye Monde dans Nouvelles
Partager sur Facebook
7,159 7.2k Partages

On vit à une drôle d'époque. Alors que la veille, personne à part vos proches n'était au courant de votre existence, il ne suffit que de quelques secondes pour que le lendemain, la planète entière connaisse votre visage.

C'est malheureusement ce qui est arrivé à un jeune adolescent qui s'est fait sermonner par le président de la République, Emmanuel Macron.

L'incident s'est produit lundi lors de l'Appel du 18-juin au mont Valérien.

Alors que le président faisait un bain de foule, un adolescent s'est permis d'interpeler Macron en l'appelant "Manu".

À la grande surprise de tous, le président a vivement réagi, arrêtant ce qu'il faisait afin de remettre le jeune garçon à sa place en lui disant: ""Tu es là, dans une cérémonie officielle, tu te comportes comme il faut. Tu peux faire l’imbécile, mais aujourd’hui c’est La Marseillaise et Le Chant des partisans. Tu m’appelles 'Monsieur le président de la République' ou 'Monsieur'."

Le jeune adolescent avait écouté attentivement les paroles du président, se contentant de faire signe à l'homme d'état qu'il avait bien compris le message.

Camille Crosnier, journaliste d'Explicite, aurait fait la rencontre de l'adolescent en question et selon elle, cette soudaine célébrité ne lui plaît pas du tout.

Dans un tweet adressé au président de la République, la journaliste a expliqué: "vous savez que je viens de voir le jeune garçon à son collège et qu'il est bien mal car tout le monde se moque de lui? II vient de rentrer chez lui, ne veut parler à personne, il a même peur que ça lui porte préjudice pour le lycée. Bonne journée."

Quelques minutes plus tard, la journaliste en rajoutait en publiant un second tweet dans lequel elle affirmait: "D'autres élèves viennent de passer devant chez lui en rigolant et en regardant à nouveau la video sur internet (ils ne parlent que de ça depuis hier) Lui a l'air totalement dépassé et déprimé, il s'est enfermé. WELL DONE."

Comme l'a expliqué la journaliste, celle-ci s'était rendue devant l'école que fréquente l'établissement et évidemment, les étudiants ne font que parler de l'incident. 

Puis, lorsque la journaliste a enfin eu la chance de rencontrer l'adolescent, ce dernier s'est aussitôt montré très nerveux: "S’il vous plaît, ne donnez pas mon prénom, rien, pas mon adresse, ma ville, mon collège, rien. Je ne veux pas que ça me pose de problème pour le lycée."

Revoyez le moment ici: 

La journaliste a dénoncé cette intervention de Macron en la qualifiant de "coup de com'" tandis que l'adolescent se dit bien navré d'avoir été exposé ainsi pour une telle maladresse de sa part.

Partager sur Facebook
7,159 7.2k Partages

Source: 20 Minutes · Crédit Photo: Courtoisie