Nouvelles : Joe Biden affirme qu'un Noir qui songe à voter pour Trump n'est “pas noir”

Joe Biden affirme qu'un Noir qui songe à voter pour Trump n'est “pas noir”

Tous les détails à l'intérieur...

Publié le par Ayoye Monde dans Nouvelles
Partager sur Facebook
0 0 Partages

Le candidat démocrate à la présidence Joe Biden a tenu des propos jugés comme étant controversés par ses adversaires dans la course à la Maison-Blanche. C'est lors d'un passage à la radio que Biden a déclaré que le fait de voter pour Donald Trump n'était "pas noir".

C'est à la fin d'une entrevue de 17 minutes avec Charlamagne Tha God, une personnalité très connue de la radio new-yorkaise, que cette dernière a salué l'ancien vice-président américain de 77 ans en lui faisant savoir qu'il serait le bienvenu avant la tenue de la présidentielle du 3 novembre: "Écoutez, vous devez venir nous voir quand vous viendrez à New York, VP Biden (...). Nous avons plus de questions."

Le candidat démocrate a alors pris tout le monde par surprise en déclarant: "Vous avez plus de questions? Je vais vous dire, si vous avez un problème pour décider si vous êtes pour moi ou pour Trump, alors vous n'êtes pas Noir. [...]  Ça n'a rien à voir avec Trump, ça a à voir avec le fait que je veux quelque chose pour ma communauté."

Évidemment, les propos de Biden ont causé bien des réactions, notamment auprès de ses adversaires, qui n'ont pas manqué de l'accuser de racisme. 

Parmi les critiques les plus farouches, on y retrouve notamment Donald Trump Junior, qui a exprimé que Joe Biden avait "une mentalité raciste dégoûtante et déshumanisante", tandis que l'équipe de son père n'a pas hésité à qualifier ce moment de radio comme étant "dégoûtant".

Enfin, l'ancien vice-président a aussi été la cible du seul sénateur républicain noir, Tim Scott, qui n'a pas été tendre à son égard: "1,3 million de Noirs américains ont déjà voté pour Trump en 2016. Ce matin, Joe Biden a dit à chacun d'entre nous qu'on n'était pas Noirs. [...] Je pourrais dire que je suis surpris mais malheureusement cela correspond à la tendance des démocrates de penser que les voix des Noirs sont gagnées d'avance et d'intimider ceux qui ne sont pas d'accord."

Partager sur Facebook
0 0 Partages

Source: TVA Nouvelles · Crédit Photo: Facebook