Nouvelles : «Je trouve ça insultant», des Montréalais furieux de se faire voler leurs colis

«Je trouve ça insultant», des Montréalais furieux de se faire voler leurs colis

Tous les détails à l'intérieur.

Publié le par Ayoye Monde dans Nouvelles
Partager sur Facebook
0 0 Partages

Alors que le temps des Fêtes approche à grands pas, de nombreux Québécois pourraient être tentés d'acheter tous leurs présents en ligne afin d'éviter l'achalandage des centres commerciaux, spécialement en temps de pandémie de COVID-19. Mais de plus en plus de colis livrés devant les portes se font voler, rapporte Radio-Canada.

« Je trouve ça insultant, que quelqu'un vienne chez nous. Il a passé du temps sur mon balcon. Il se penche, ramasse [le colis], c'est à lui », explique à la chaîne publique Patrick Clément, un Montréalais qui a récemment eu la mauvaise surprise de se faire voler son colis devant la porte de son domicile. 

Il avait commandé un présent sur internet afin de l'offrir au fils de sa copine, dont c'était l'anniversaire. « Habituellement, j'appelle mon voisin quand je reçois un colis, et là je me suis dit : ''Je ne le dérangerai pas. J'arrive dans environ une heure, c'est en plein jour, c'est le vendredi, il y a plein de monde en télétravail... », ajoute M. Clément. 

Une caméra de surveillance installée par son voisin montre que le voleur n'a dérobé le paquet que quelques minutes après le passage du livreur. 

« On voit un individu qui se promène en avant de chez nous, qui attend un peu, qui monte sur mon balcon puis attend. Il y a un passant qui passe, il se penche, ramasse le colis, descend, met le colis dans son manteau puis s'en va », explique le Montréalais, qui est loin d'être le seul à avoir été victime d'un vol similaire.

Un sondage du transporteur Fedex auprès de 1 500 personnes à travers le Canada révèle qu'un Canadien sur 3 a vu l'un de ses colis volés en 2020. En comparaison, une personne sur 4 subissait le même sort l'année dernière. 

Crédit photo: Adobe Stock

Le Service de police de la Ville de Montréal (SPVM) ne tient pas de statistiques concernant le vol de colis. Le corps policier estime néanmoins que ce type de vols a probablement augmenté durant la pandémie, et a mis en ligne une vidéo afin de mettre en garde la population. 

« Si les gens ne sont pas à leur domicile, on les invite soit à se faire livrer au travail si les gens sont toujours au travail, [soit à] demander à un voisin justement, quand la livraison est attendue, de ramasser les colis », explique le porte-parole du SPVM, Raphaël Bergeron, à Radio-Canada.

« Si on dispose de certains éléments de sécurité comme des boîtes de dépôt, de les déposer dans ces boîtes sécurisées, ce sont des éléments qui peuvent être mis en place afin justement de préserver les colis qu'on commande par Internet », ajoute-t-il. 

Quant à l''Office de protection du consommateur, elle rapporte que c'est le commerçant qui est responsable de s'assurer que le client a bel et bien reçu le colis. 

« Le commerçant est responsable et, parfois, on va essayer de vous renvoyer vers le transporteur ou on va vous envoyer une photo du colis sur le pas de votre porte, précise Charles Tanguay, de l'Office de protection du consommateur. Mais tout ça ne change rien au fait que vous ne l'avez pas reçu. Et donc, vous disposez d'un droit d'annulation si vous ne l'avez pas reçu, qui peut aller jusqu'à la rétrofacturation par l'émetteur de la carte de crédit. »

Partager sur Facebook
0 0 Partages

Source: Radio-Canada · Crédit Photo: Adobe Stock