Nouvelles : «Je ne peux pas croire que je me suis fait avoir», des fraudeurs volent des milliers de dollars à des aînés

«Je ne peux pas croire que je me suis fait avoir», des fraudeurs volent des milliers de dollars à des aînés

Tous les détails à l'intérieur.

Publié le par Ayoye Monde dans Nouvelles
Partager sur Facebook
0 0 Partages

Des fraudeurs qui se font passer pour des employés de grandes entreprises ont réussi à voler des milliers de dollars à des personnes âgées depuis l'automne dernier. Un faux employé de Desjardins et un faux facteur de Postes Canada ont fait, dans la seule région de Laval, 39 victimes depuis le mois de novembre, rapporte La Presse.

« Je ne peux pas croire que je me suis fait avoir », explique Mariette, dont le prénom a été changé pour préserver son anonymat, car elle ressent de la honte de s'être fait prendre et craint que des représailles de la part des fraudeurs. L'octogénaire désire maintenant avertir les victimes potentielles.

C'est vers la fin du mois de janvier que la victime a reçu un appel d'un homme qui a prétendu s'appeler « Frédéric Bouchard », et qui lui a fait croire qu'il travaillait à titre de conseiller à la Caisse Desjardins pour lui annoncer que sa carte de crédit avait fait l'objet d'une transaction frauduleuse dans une station-service. 

Le fraudeur lui a demandé son NIP dans le but de « bloquer ses cartes » pour que d'autres fraudeurs ne fassent pas de transaction avec sa carte. 

Déjà prise d'un doute, Mariette a donc demandé à « Frédéric Bouchard » de confirmer des transactions qu'elle avait faites récemment avec sa carte, dans le but de vérifier qu'il travaillait bien pour Desjardins. « Il m’a donné les montants exacts des deux retraits et du dépôt à la cenne près », explique Mariette. 

Le faux conseiller lui a ensuite redemandé son NIP. « Je lui ai donné mes mots de passe, mes codes, tout ça. Il a réussi à me mettre en confiance avec les détails de mes transactions », se désole-t-elle.

Le fraudeur lui a ensuite proposé d'envoyer un facteur de Postes Canada pour récupérer ses cartes et les ramener à une succursale de Desjardins. Comme Mariette n'a pas de voiture, elle a accepté cette offre. 

« Je me suis dit que, la première chose à faire, c’était de vérifier qu’il portait bien un uniforme de Postes Canada. C’était un grand homme, d’au moins six pieds. Il portait un manteau noir avec le logo de la poste sur sa poitrine. Il a pris mon enveloppe et il est parti sans rien dire », se souvient la dame. 

Les images du suspect ont été captées par une caméra de surveillance et sont désormais entre les mains de la police. 

Après avoir remis ses cartes, la victime est retournée au téléphone parler au faux employé de Desjardins. « Quand je lui ai dit que j’avais remis mes cartes au facteur, la ligne s’est coupée. J’ai tout de suite compris ce qui venait de se passer », dit-elle, avant de se faire voler 3 300 $ sur deux cartes. Heureusement, Desjardins lui a remboursé ce montant. 

Mais Mariette n'est pas la seule à s'être fait avoir. Entre le 11 et le 26 janvier, 28 personnes à Laval ont été victimes du même stratagème, fait savoir le Service de police de Laval à La Presse, pour des montants entre 500 et 5 550 $. 

Ils agiraient également à Montréal et ailleurs, selon le SPVM et la SQ. Il est toutefois impossible de comptabiliser le nombre de victimes.

Partager sur Facebook
0 0 Partages

Source: La Presse · Crédit Photo: Adobe Stock