Nouvelles : “J'étais perdu en pleine nuit, j'avais besoin d'aide. Cet homme m'a laissée dans une marre de mon propre sang”

“J'étais perdu en pleine nuit, j'avais besoin d'aide. Cet homme m'a laissée dans une marre de mon propre sang”

Tous les détails à l'intérieur...

Publié le par Ayoye Monde dans Nouvelles
Partager sur Facebook
1,020 1.0k Partages

L'histoire d'Andrea Sicignano est horrible, mais ce qui est encore plus épouvantable, c'est qu'elle n'est pas la seule femme a avoir vécu un tel cauchemar. 

Andrea vivait à Madrid, en Espagne, depuis 6 mois déjà lorsqu'un soir, un ami lui a rendu visite. Andrea a donc invité son ami à l'accompagner afin d'assister à un concert de Flamenco et ce fut une soirée très agréable. Comme l'explique Andrea, les deux amis ont bu quelques verres et une fois la soirée terminée, leurs chemins se sont séparés.

Or, quelques minutes plus tard alors qu'elle était dans l'autobus, Andrea a réalisé qu'elle avait manqué son arrêt et qu'elle se trouvait dans un secteur de la ville qu'elle ne connaissait pas. De plus, elle était la dernière à être descendue de l'autobus et ainsi, elle était seule à un arrêt, ne sachant pas du tout comment s'y prendre pour retrouver son chemin alors qu'il était 4h du matin.

Mais voilà qu'un bon samaritain s'est avancé vers Andrea et il l'a rassurée en lui disant qu'il l'aiderait à retrouver son chemin. Toutefois, Andrea n'a pas été soulagée très longtemps, car elle a rapidement compris que l'homme avait une idée derrière la tête et l'instant d'après, il faisait preuve d'un comportement agressif et très menaçant.

Andrea a donc tenté de fuir, mais l'homme lui a saisi son téléphone, puis il a commencé à la battre.

Les coups portés sur Andrea étaient si violents qu'elle sentait du sang couler dans ses yeux et elle n'arrivait même plus à crier.

Andrea pense qu'elle a perdu connaissance pendant plusieurs minutes, puis à son réveil, l'homme n'était plus là, mais de toute évidence, il l'avait violée avant de quitter les lieux.

La jeune femme s'est aussitôt rendue au poste de police où on a pris en note sa déposition et quelques heures plus tard, grâce aux caméras de surveillance dans l'autobus, la police allait parvenir à identifier le suspect et à l'interpeller.

Sur les images filmées, on peut clairement voir l'homme surveiller Andrea dans l'autobus tout au long du trajet.

Le procès du suspect aura lieu dans plusieurs mois encore, mais Andrea n'a surtout pas l'intention de se laisser abattre par cette agression. C'est pourquoi elle partage son histoire afin de sensibiliser les femmes à toujours demeurer vigilantes, mais surtout, à faire comprendre aux hommes qu'ils doivent aussi être vigilants quant aux autres hommes qui font preuve d'un comportement suspect.

Merci à Andrea pour son courage.

Partager sur Facebook
1,020 1.0k Partages

Source: Love That Matters · Crédit Photo: Courtoisie