Nouvelles : «J'aimerais que, pour une fois, tu sois un homme dans ta vie», dit la mère d'Alexia à Jonathann Daval

«J'aimerais que, pour une fois, tu sois un homme dans ta vie», dit la mère d'Alexia à Jonathann Daval

Tous les détails à l'intérieur.

Publié le par Ayoye Monde dans Nouvelles
Partager sur Facebook
0 0 Partages

Isabelle Fouillot, mère d'Alexia Daval, a confronté l'auteur présumé du meurtre de sa fille, mercredi, devant la cour d'assises de la Haute-Saône. Elle a ainsi appelé Jonathann Daval à être « un homme » et dire « la vérité », rapporte la chaîne française BFMTV. 

« Je suis là pour Alexia, pour défendre sa mémoire. Trois années se sont écoulées (depuis sa disparition, ndlr), (...) elle nous manque tous les jours », a déclaré la belle-mère de l'accusée, la voix pleine d'émotion. 

Les avocats de la défense ont tenté de démontrer que « c'était la faute d'Alexia », mais « ils ne connaissaient pas Alexia », qui était « tout sauf écrasante », a-t-elle poursuivi durant son témoignage. 

« Je suis là pour rétablir la personne qu'elle était », a-t-elle annoncé. Elle a par la suite lu une lettre d'amour qu'Alexia avait écrite à l'attention de l'accusé, dont le titre était « Pour mon Valentin que j'aime tant ». 

« Ce regard ne m’avait pas prévenu que j’allais tomber amoureuse d’un être atypique, aussi gentil que diablotin, est-il écrit dans la missive. Pour Valentin, pour t’avoir regardé un jour. Le sens de ma vie a changé, ce regard ne m’avait pas prévenu que j’allais tomber amoureuse d’un être atypique, aussi gentil que diablotin. Huit ans que nous partageons nos vies, que nous sommes un couple. À toi tout seul, tu représentes mon ami, mon amant, mon confident. Tu es une des personnes les plus importantes dans ma vie (...) ».

« J’ai besoin de ta présence qui apaise, de tes bras qui me serrent contre toi, de tes mains qui me couvrent de câlin, de tes yeux qui me font me sentir mieux. Besoin de tes lèvres, de ta voix de tes rêves, si tu m’aimes, prend-soin de moi, comble-moi. Je t’aime », écrivait la victime, retrouvée morte en octobre 2017 dans un bois de Haute-Saône. 

« Ça, ce sont les paroles d'une personne agressive, qui fait des crises d'hystérie ? », a demandé la mère d'Alexia, alors que son genre a finalement fondu en larmes à la suite de la lecture de cette lettre. 

« Tu as tout détruit, voilà où mène le mensonge. Toi seul peux nous la dire (la vérité) », a-t-elle ensuite lancé à l'attention de Jonathann Daval. « J'aimerais que, pour une fois, tu sois un homme dans ta vie et que tu prennes tes responsabilités », l'a-t-elle exhorté. 

Elle évoque ensuite le possible divorce du couple : « Je pense que tu ne voulais pas, car tu nous perdais, nous, tout l'amour qu'on t'avait apporté ». Elle l'interpelle alors au sujet du désir d'Alexia d'avoir un enfant : « Tu ne voulais pas d'enfant, parce que, l'enfant, c'est toi ». 

Partager sur Facebook
0 0 Partages

Source: BFMTV · Crédit Photo: À compléter