Nouvelles : «J'ai demandé à mon ex-mari s'il avait fait du mal à mon enfant»

«J'ai demandé à mon ex-mari s'il avait fait du mal à mon enfant»

Une histoire bouleversante.

Publié le par Ayoye Monde dans Nouvelles
Partager sur Facebook
0 0 Partages

Il s'agit sans aucun doute d'une des histoires les plus émouvantes de la journée et elle nous vient des États-Unis où une mère de famille a décidé de raconter le calvaire qu'elle a vécu lorsqu'elle apprit que sa fille était atteinte du syndrome du bébé secoué.

C'est LoveWhatMatters qui rapporte l'histoire de Sierra Hunt, une jeune femme de 24 ans, de la ville de Knoxville dans le Tennessee, qui a vu sa vie prendre une tournure dramatique le 26 mai 2017. En effet, ce jour-là, son existence va complètement basculer lorsque son employeur lui explique qu'elle doit se rendre à l'hôpital parce que sa petite fille de trois mois est dans un état critique. Il ne lui aura fallu que quelques instants dans cet établissement médical pour se rendre compte que quelque chose n'allait pas du tout.

Pourtant, LoveWhatMatters raconte que tout devait bien se passer. La petite fille avait passé la nuit avec son père qui lui avait répété à plusieurs reprises que tout allait bien et qu'il ne fallait pas qu'elle s'inquiète. Malheureusement, le jour d'après plus rien n'allait et l'enfant se trouvait entre la vie et la mort. La petite fille a même failli mourir, mais finalement, elle va survivre. Elle va tout de même rester paralysée pour le reste de sa vie. Que s'est-il donc passé exactement ? Sierra Hunt et les autorités ont passé un long moment à essayer de comprendre.

LoveWhatMatters explique que tout a changé lorsque Sierra a demandé au père de l'enfant s'il s'était montré violent et lui avait fait du mal. Il a dit qu'il n'avait rien fait et a continué à nier pendant un long moment. La police n'a pas eu le choix de faire passer un polygraphe aux deux parents et les officiers se sont rendu compte que le père avait menti. Pourtant ce dernier n'a jamais voulu admettre qu'il s'était montré violent envers le bébé et qu'il l'avait beaucoup secoué. À cette époque, il avait des problèmes d'addiction, ce qui expliquerait son attitude.

Cependant, la petite fille a été diagnostique avec le syndrome du bébé secoué qui selon Wikipédia «est un ensemble de signes cliniques concernant un nourrisson, qui présente un hématome sous-dural, une hémorragie rétinienne ou un œdème cérébral, qui indiquent dans la plupart des cas que l'enfant a subi une violence physique qui peut être un choc violent comme un accident de voiture ou plus généralement que l'enfant a été secoué par un adulte».

Aujourd'hui, Sierra Hunt vit seule avec ses deux enfants et se dit tout de même reconnaissante que sa fille soit encore en vie bien qu'elle soit sévèrement handicapée. La seule chose qu'elle regrette, c'est de ne pas savoir la vérité sur ce qui est arrivé à sa fille puisque son mari n'a jamais révélé ce qu'il s'était passé.

Partager sur Facebook
0 0 Partages

Source: LoveWhatMatters · Crédit Photo: Courtoisie