Nouvelles : Ils essaient de saouler un alligator en le forçant à boire de la bière

Ils essaient de saouler un alligator en le forçant à boire de la bière

Tous les détails à l'intérieur...

Publié le par Ayoye Monde dans Nouvelles
Partager sur Facebook
0 0 Partages

En Floride, deux hommes sont accusés d'avoir capturé un alligator qui se trouvait à proximité d'une route pour ensuite le neutraliser afin de verser de la bière au fond de sa gorge. Un des deux hommes aurait même tenté d'encourager l'alligator à lui mordre un bras.

Les deux suspects, Timothy Kepke, 27 ans, et Noah Osborne, 22 ans, ont même poussé l'audace jusqu'à filmer leur "exploit" qui s'est produit le 26 août vers 22h à Palm City.

Un rapport de police indique que Kepke a déclaré qu'Osborne avait agrippé l'alligator à l'aide de ses mains pour ensuite lui ouvrir la gueule. Kekpe aurait été mordu à l'avant-bras, puis il aurait alors commencé à verser de la bière au fond de la gorge de l'animal.

***

On ignore la gravité de la blessure causée par la morsure et le rapport ne précise pas non plus la taille de l'alligator.

Les deux hommes ont été arrêtés le 3 octobre après que la police ait été informée de l'existence d'une vidéo montrant leur "exploit".

La police n'a pas dévoilé la vidéo en question et on ne sait pas si celle-ci circulait avant que la police soit informée de son existence.

Les deux hommes font face à des accusations quant au mauvais traitement qu'ils ont fait subir à l'alligator.

Selon la Florida Fish and Wildlife Conservation Commission, une plainte à cet effet aurait été déposée en août dernier.

Une enquête avait alors été exigée auprès de la police et c'est le 17 septembre que les autorités sont parvenues à obtenir une copie de la vidéo incriminante.

Le New York Post rapporte que des policiers ont interrogé Kekpe à propos de ses agissements alors qu'il se trouvait chez lui et l'homme aurait finalement reconnu les gestes dont on le suspectait.

Les deux suspects ont été interpellés et détenus, puis ils ont pu retrouver leur liberté après avoir payé les cautions qui s'élevaient à 5000 et 2500 dollars.

Partager sur Facebook
0 0 Partages

Source: Dailymail
Crédit Photo: Courtoisie