Nouvelles : «Il faut mettre notre vie sociale sur pause»

«Il faut mettre notre vie sociale sur pause»

Tous les détails à l'intérieur...

Publié le par Ayoye Monde dans Nouvelles
Partager sur Facebook
0 0 Partages

La vice-première ministre du Québec, Geneviève Guilbault, s'est adressée à ses concitoyens et à ses concitoyennes de Québec afin de leur demander de redoubler d'efforts afin d'éviter d'engorger le système de santé.

C'est lors d'un point de presse présenté lundi en début d'après-midi que Geneviève Guilbault a lancé un message clair à la population de Québec: "Je suis aussi ministre responsable de la région de la Capitale-Nationale et je veux m'adresser à mon monde de Québec, parce que la région de Québec, dans sa quasi-totalité, à l'exception de trois MRC, est passée au orange hier soir. Je suis très préoccupée de voir qu'on est passé au orange hier soir et de voir la hausse des cas dans la région de Québec. Donc je veux m'adresser aux gens de Québec."

La vice-première ministre a pris une courte pause avant de déclarer: "Vous le voyez, il y a une montée de la contagion à Québec et c'est très important [...] qu'on puisse garder toutes nos capacités dans le réseau de la santé, notre capacité à prendre soin des gens, notre capacité à offrir des traitements aux patients et aux gens qui en ont besoin. Car quand on doit prendre des employés pour s'occuper de la COVID, s'occuper des tests et tout ça, évidemment, ça a pour effet que pendant ce temps-là, ils ne peuvent pas faire autre chose. Donc c'est important de garder notre capacité dans le réseau à Québec et c'est important de se protéger les uns des autres, finalement pour maintenir cette capacité, et éviter de rendre la situation pire qu'elle l'est en ce moment."

Enfin, Geneviève Guilbault a indiqué que les autorités avaient émis des préalertes dans le but d'encourager la population à faire tout en son possible pour ne pas changer de couleur, or ce n'est pas ce qui se produit: "Il faut qu'on fasse un effort particulier dans les prochains jours. Il faut tous qu'on y mette du nôtre. Il faut, oui, qu'on limite en partie notre vie sociale pour quelque temps. Ça veut dire de mettre une partie de notre vie sociale sur pause. C'est vrai, c'est tannant, je le sais que c'est pas facile. On a tous encore en mémoire le souvenir un peu trop frais de la première vague, du confinement et tout ça, on est heureux d'être passé à une autre étape, d'avoir pu recommencer plusieurs de nos activités, on est heureux que nos enfants soient retournés à l'école, [...] mais là, en ce moment, on est en zone orange. La prochaine étape c'est le rouge. Je pense qu'il n'y a personne qui veut passer en phase rouge avec encore plus de restrictions. On a le pouvoir en ce moment de limiter ça au orange et de retourner au jaune idéalement."

Partager sur Facebook
0 0 Partages

Source: ICI Radio-Canada · Crédit Photo: Capture d'écran