Nouvelles : Il a eu besoin de deux sièges d'avion pour l'évacuer d'un feu de forêt. Traumatisé, il perd ensuite 148 kilos.

Il a eu besoin de deux sièges d'avion pour l'évacuer d'un feu de forêt. Traumatisé, il perd ensuite 148 kilos.

Bravo Tony!

Publié le par Ayoye Monde dans Nouvelles
Partager sur Facebook
26 26 Partages

On ne sait jamais quand nos gestes et nos actions auront des conséquences sur la vie des autres Tony Bussey l'a appris d'une façon plutôt troublante. Alors qu'il avait été évacué d'urgence lors des feux extrêmes de Fort McMurray, le poids de Tony l'avait forcé à prendre deux sièges d'avion, faisant ainsi en sorte qu'il avait empêché un passager de fuir les flammes.

C'est suite à cette expérience très traumatisante que Tony a donc décidé de se montrer reconnaissant envers la vie et aujourd'hui, Tony est un nouvel homme.

Tout débute donc en mai 2016 quand la communauté de Fort McMurray est soudainement attaquée par les flammes.

Les feux qui entourent Fort McMurray sont si intenses qu'on doit alors procéder à une évacuation d'urgence, car rien ne parvient à faire reculer les flammes.

De nombreuses personnes arrivent à fuir les lieux en automobile tandis que d'autres devront être évacués de Fort McMurray par voie aérienne.

Tony était d'ailleurs parmi ces gens qui ont dû être évacués par avion.

Toutefois, quand Tony repense aux deux dernières années de son existence, il ne peut pas s'empêcher de souligner à quel point cette incendie lui a ironiquement sauvé la vie.

C'est qu'au moment de quitter Fort McMurray, Tony avait été placé tout au devant de la file, étant donné son poids.

Chaque fois que Tony prenait l'avion, les employés de l'aéroport agissaient ainsi afin de s'assurer qu'il ait un espace réservé pour lui.

À cet effet, Tony ne cache pas qu'il a toujours détesté cela, même s'ils savaient que les employés faisaient cela pour son bien-être.

Mais comme Tony pesait 257 kilos, on a dû lui donner deux sièges, car il n'y avait pas assez d'espace pour accueillir le corps corpulent de Tony dans un seul siège. À ce moment, Tony est rongé par les remords, comme il l'a confié à Radio-Canada: "Voir que des gens devaient attendre pour se trouver dans un endroit sécuritaire parce que j'étais trop gros, cela a changé ma vie. C’est là que j’ai voulu changer les choses. [...] Je n'arrêtais pas de penser : la femme de quelqu'un, le mari de quelqu'un, un membre de la famille attend que sa mère, son père ou un de ses proches revienne à la maison. Ces personnes-là doivent attendre parce que je suis trop gros [et qu'elles ne peuvent occuper le siège] à côté de moi."

Sans même avoir recours à une chirurgie de l'estomac ou à des spécialistes, Tony a donc décidé de reprendre le contrôle de sa santé.

Il a donc commencé à bien s'alimenter et à marcher. Puis, peu à peu, ses minutes d'activité physique ont progressivement augmenté.

Aujourd'hui, Tony pèse moins de la moitié de son poids d'autrefois. Sa balance affiche maintenant 109 kilos!

Toutefois, comme ses médecins l'affirment, il devra se faire enlever de 9 à 14 kilos d'excédent de peau.

Disons-le, l'histoire de Tony est très inspirante et on espère qu'il réussira son prochain objectif qui consiste à s'entraîner régulièrement au gym pour ensuite prendre part à un marathon afin de souligner le cinquième anniversaire de l'incendie de Fort McMurray. 

Tony a encore trois ans devant lui et gageons que s'il est parvenu à perdre tout ce poids en si peu de temps, ce marathon sera de la petite bière pour lui!

Partager sur Facebook
26 26 Partages

Source: ICI Radio-Canada · Crédit Photo: Courtoisie