Nouvelles : François Legault refuse de lever les restrictions comme ouvrir les salles à manger des restaurants.

François Legault refuse de lever les restrictions comme ouvrir les salles à manger des restaurants.

Tous les détails à l'intérieur...

Publié le par Ayoye Monde dans Nouvelles
Partager sur Facebook
0 0 Partages

Alors que plusieurs entrepreneurs prient le gouvernement de lever les restrictions afin de permettre la réouverture des salles à manger des restaurants, le premier ministre François Legault a rappelé que la situation actuelle est grave dans la province.

C'est lors de son point de presse qu'il a présenté jeudi en début d'après-midi que le premier ministre a remis en perspective la situation actuelle afin de mieux définir sa position quant aux demandes des restaurateurs: "La situation reste inquiétante. On vingt nouveaux décès aujourd'hui. [...] Quand on dit vingt décès, ce ne sont pas juste des statistiques, c'est du vrai monde. Des pères, des mères de famille, des amis..."

Le premier ministre a poursuivi en invitant la population à prendre en considération que la situation était malheureusement similaire dans plusieurs autres pays: "On voit que la situation empire à tous les jours. Si on regarde finalement les trois pays qui nous ressemblent le plus, c'est-à-dire les États-Unis, la France et le Royaume-Uni, on voit que la situation est pire qu'ici à tous les niveaux. [...] Si on regarde le nombre de cas, hier au Québec, on a eu 122 nouveaux cas par million. Aux États-Unis, on en a eu 192, au Royaume-Uni, 392 et en France, 410 par million. Donc le double, le triple de ce qu'on a au Québec. Est-ce que c'est ça qui s'en vient ici?"

Tout en rappelant que la deuxième vague était très forte partout dans le monde, le premier ministre n'a pas hésité à qualifier la situation actuelle comme étant "inquiétante": "N'ayons pas peur des mots."

Enfin, François Legault a expliqué aux restaurateurs: "Il faut comprendre que c'est une question de risque. Il y a des personnes, qui lorsqu'elles vont au restaurant ou dans n'importe quelle autre activité, elles ne vont pas toujours respecter le deux mètres. Ce n'est pas de la faute des propriétaires de restaurant. Mais si on décidait demain matin de rouvrir les restaurants, on augmenterait les risques que la propagation augmente et aujourd'hui, c'est le contraire qu'on doit faire."

Pour revoir la conférence en entier: 

Partager sur Facebook
0 0 Partages

Source: ICI Radio-Canada · Crédit Photo: Capture d'écran