Nouvelles : François Legault est «prêt à tout» et il va créer une «grande déstabilisation de l’économie québécoise»

François Legault est «prêt à tout» et il va créer une «grande déstabilisation de l’économie québécoise»

Tous les détails à l'intérieur.

Publié le par Ayoye Monde dans Nouvelles
Partager sur Facebook
0 0 Partages

Le journaliste et chroniqueur Michel C. Auger s'inquiète d'une éventuelle « grande déstabilisation de l’économie québécoise » suite aux mesures annoncées par le premier ministre François Legault pour inciter les Québécois à postuler comme préposés aux bénéficiaires afin de pallier au manque de 10 000 employés dans les centres d'hébergement et de soins de longue durée (CHSLD). 

François Legault est « prêt à tout » selon lui. Il souhaite ainsi payer des gens 760 $ par semaine pour suivre une formation de 300 heures sur trois mois pour ensuite payer ces nouveaux employés 26 $ de l'heure, soit 49 000 $ par année, incluant des avantages sociaux importants, une sécurité d'emploi, des vacances et un fonds de pension. 

Mais Michel C. Auger cela va créer une déstabilisation qui va aller bien au-delà du réseau de la santé. Par exemple, une infirmière gagne 24 $ de l'heure en débutant et un enseignant gagne 42 425 $ par année au premier échelon. Pour dépasser le nouveau salaire de ces préposés aux bénéficiaires, un enseignant devra atteindre le cinquième échelon! Et pourtant ces emplois nécessitent bien plus que 300 heures de formation. 

Non seulement le salaire alléchant de 26 $ pourrait créer un exode des employés des ressources intermédiaires, d'après Michel C. Auger, mais cela pourrait aussi créer une nouvelle déstabilisation dans les régions où le salaire médian est d'environ 20 $ à 21 $ de l'heure. 

« En fait, il fait exactement ce qu’il reprochait à Justin Trudeau avec la Prestation canadienne d’urgence, soit d’être une sorte de concurrence déloyale qui va causer de grandes perturbations dans le marché de l’emploi », a écrit Michel C. Auger dans son analyse. « On ne peut pas douter de la volonté de M. Legault de régler le problème de main-d’œuvre dans les CHSLD. Mais on doit se demander si on n’est pas dans un cas où les effets collatéraux pourraient causer plus de problèmes que la solution proposée. »

Lisez l'analyse complète de Michel C. Auger sur le site de Radio-Canada

Partager sur Facebook
0 0 Partages

Source: Radio Canada · Crédit Photo: Facebook