Nouvelles : Femme dans un état végétatif violée au centre hospitalier: un infirmier arrêté.

Femme dans un état végétatif violée au centre hospitalier: un infirmier arrêté.

Tous les détails à l'intérieur...

Publié le par Ayoye Monde dans Nouvelles
Partager sur Facebook
389 389 Partages

À Phoenix, en Arizona, la police a procédé à l'arrestation d'un suspect dans l'affaire troublante d'une femme reposant dans un état végétatif depuis quelques années qui avait accouché d'un bébé en décembre dernier. 

Jeri Williams, le chef de police de Phoenix, a déclaré mercredi que les forces de l'ordre avait arrêté un suspect de 36 ans nommé Nathan Sutherland. L'homme fait face à deux chefs d'accusation très graves dont un d'agression sexuelle.

Selon Williams, le suspect était un employé du Hacienda HealthCare et il était chargé de s'occuper de la victime.

Rappelons que la victime qui repose dans un état végétatif depuis plus de dix ans (peut-être même plus de 14 ans selon certaines sources) a donné naissance à un bébé le 29 décembre 2018 au Hacienda HealthCare à Phoenix, aux États-Unis. 

Le femme était dans cet état après une noyade qui lui a presque coûté la vie, dix ans plus tôt.

Ce sont les cris de la femme qui avaient alerté le personnel réalisant alors qu'elle était en train d'accoucher. 

Hacienda HealthCare avait émis un communiqué pour la famille de la victime affirmant qu'en 50 ans, le centre s'était fait une « solide réputation en prodiguant des soins de qualité supérieure à leurs patients ».

« Nous ne pouvons pas commenter le cas d'un patient en particulier en raison des lois concernant la vie privée. De plus, nous ne pouvons pas commenter une situation lorsqu'il y a une enquête en cours. Tout ce que nous pouvons affirmer, c'est que la santé et la sécurité de nos patients et nos clients sont notre priorité et que nous collaborons toujours avec les autres agences de façon ouverte et transparente. »

Hacienda HealthCare s'occupe d'environ 2 500 personnes chaque année. 

Le Département des services de santé de l'Arizona (ADHS) avait aussi réagi à cette histoire en déclarant par les voies officielles : 

« Nous sommes conscients de cette situation et travaillons activement avec les forces de l'ordre locales dans le cadre de leur enquête criminelle. Après avoir pris connaissance de cette allégation, le Département des services de santé de l'Arizona (ADHS) a immédiatement ouvert une enquête afin de garantir la santé et la sécurité des patients et de garantir la conformité de l'établissement avec toutes les lois et tous les règlements de l'État. Pendant ce temps, l'agence a exigé que des mesures de sécurité renforcées soient mises en place dans l'établissement, notamment une présence accrue du personnel lors des interactions patient, une surveillance accrue des zones de soins des patients et des mesures de sécurité renforcées pour les visiteurs de l'établissement. »

Partager sur Facebook
389 389 Partages

Source: Global News · Crédit Photo: Courtoisie