Nouvelles : Entrée par effraction dans une banque: le suspect oublie son porte-feuille sur les lieux du crime.

Entrée par effraction dans une banque: le suspect oublie son porte-feuille sur les lieux du crime.

Pas fort!

Publié le par Ayoye Monde dans Nouvelles
Partager sur Facebook
90 90 Partages

Il y a quelques années, on pouvait écouter une émission de télévision sur les criminels les plus stupides des États Unis : America's Dumbest Criminals. On voyait des histoires de toutes sortes! Il y a déjà eu un homme qui s'était mis un sac d'épicerie sur la tête pour faire un vol et ne pas se faire reconnaître sur les caméras de surveillance. Mais l'homme avait oublié de faire des trous pour ses yeux et il s'est mis à foncer dans absolument tout ce qui se trouvait sur son passage. Incapable de se déplacer convenablement et rapidement, l'homme s'est fait coincé par les policiers qui sont arrivés plus rapidement que ce qu'il croyait ! 

On pense souvent à tort que ce genre d'histoires n'arrivent que dans les films. Eh bien non! Dimanche soir, un homme de 24 ans est entré par effraction dan une succursale de la de la Banque TD du boulevard Henri-Bourassa dans le secteur de Charlesbourg. Selon toute vraisemblance, il voulait commettre un vol, mais ce n'est pas du tout ce qui est arrivé. 

Les policiers ont été alertés par la présence d'un individu dans la banque vers 20 h 55 à cause d'une alarme. 

« En arrivant sur place, les policiers remarquent des traces d’effraction dans la banque et débutent aussitôt des recherches avec d’autres policiers ainsi qu’un maître-chien », a expliqué Étienne Doyon, porte-parole du Service de police de la Ville de Québec (SPVQ), à Radio-Canada. 

Alors que les policiers étaient en plein milieu de leur opération, un homme s'est présenté sur les lieux du crime, vers 21 h 45, affirmant « avoir oublié son portefeuille à l’intérieur de la banque ».

Le portefeuille se trouvait à l'intérieur de la banque, dans une section réservée aux employés de l'établissement financier. 

« L'individu correspondait à la description du suspect que les policiers avaient obtenue », a ajouté Étienne Doyon, porte-parole du Service de police de la Ville de Québec (SPVQ), à Radio-Canada.

Le plus étrange dans cette histoire, c'est que l'homme n'a rien volé, mais il « aurait fouillé un peu partout » d'après le SPVQ. Est-ce parce que l'alarme l'a effrayé? Avait-il peur de manquer de temps? Mais pourquoi est-il revenu sur les lieux du crime? Dans tous les cas, on peut affirmer que ce n'est pas le crayon le plus aiguisé de la boîte! 

L'homme de 24 ans sera vraisemblablement accusé d’introduction par effraction et de « non-respect des conditions de probation concernant un autre dossier », d'après Radio Canada.

L’entrée par effraction

« On s’imagine souvent qu’entrer par effraction veut dire: entrer en brisant une serrure ou une vitre. Mais attention: il suffit parfois de pousser une porte entrouverte, et l’infraction est commise », explique le site Éducaloi. 

« S’introduire par effraction, c’est entrer dans un endroit sans y être autorisé et commettre une infraction criminelle (comme un vol ou du vandalisme). C’est aussi le cas si on avait seulement l’intention de commettre une infraction criminelle, et qu’on a rien fait. »

« On commet cette infraction: en entrant dans une maison et en y volant des biens, ou en entrant dans un immeuble abandonné pour y faire des graffitis. Il n’est pas nécessaire de briser des fenêtres ou une porte pour être accusé d’entrée par effraction! Le simple fait d’entrer par une porte débarrée pourrait être suffisant, si l’intention est de commettre une infraction. »

Partager sur Facebook
90 90 Partages

Source: Radio-Canada · Crédit Photo: Capture d'écran