Nouvelles : En 1949, on lui dit que son bébé est mort. En 2018, la dame de 88 ans se fait dire: “Je ne suis pas morte”.
Qu'en pensez-vous? Laissez votre commentaire ici.  

En 1949, on lui dit que son bébé est mort. En 2018, la dame de 88 ans se fait dire: “Je ne suis pas morte”.

Tous les détails à l'intérieur...

Publié le par Ayoye Monde dans Nouvelles
Partager sur Facebook
6,642 6.6k Partages

C'était en 1949 en Indiana, aux États-Unis.

Ce jour-là, Genevieve Purinton, une jeune femme âgée de 18 ans, venait tout juste de mettre au monde un magnifique petit bébé.

Or, les temps étaient bien différents à l'époque et comme Genevieve n'était pas mariée, voilà qu'on lui a aussitôt retiré son bébé. Les docteurs lui avaient alors raconté que le bébé était décédé peu après sa naissance.

Dans une entrevue qu'elle a accordée à Fox News, Genevieve a bien voulu revenir sur cette épreuve difficile: "Quand j'ai dit aux docteurs que je voulais voir mon bébé, ils m'ont dit qu'elle était morte."

Malheureusement pour Genevieve, elle n'a jamais pu avoir d'autres enfants en raison d'une hystérectomie qu'elle a dû subir par la suite.

Les années ont passé et maintenant, Genevieve est âgée de 88 ans.

Alors qu'elle faisait partie d'une famille de 8 enfants, elle est désormais la seule survivante et elle vit maintenant dans une résidence pour personnes âgées à North Tampa, en Floride.

Or, ce que Genevieve ignorait jusqu'à tout récemment, c'est que pendant toutes ces années, la vie lui préparait une surprise tout simplement impossible à imaginer.

C'est qu'à 2400 kilomètres d'où Geneviève vivait, une femme nommée Connie s'était fait donner pour Noël un ensemble lui permettant d'en découvrir davantage sur son ADN afin de pouvoir retrouver ses ancêtres.

Connie avait toujours su qu'elle avait été adoptée en Californie quand elle était encore un bébé. Mais depuis qu'elle avait l'âge de 5 ans, elle s'était souvent demandé à quoi pouvait ressembler sa mère biologique.

Elle a donc multiplié les recherches pour enfin faire la connaissance d'une dame qui lui a révélé que sa tante était fort probablement la mère de Connie.

On devine sans difficulté que les retrouvailles entre Connie et Genevieve ont été très intenses en émotions. D'un côté, Connie perçait enfin le plus grand mystère de son existence tandis que pour Genevieve, l'impossible se réalisait soudainement. Non seulement elle allait découvrir que sa fille avait été en vie tout ce temps, mais en plus, la dame qui était condamnée à vivre dans la solitude allait réaliser qu'elle avait aussi des petits-enfants et même des arrière-petits-enfants!

Maintenant, préparez-vous à verser quelques larmes en assistant à ces retrouvailles:

Partager sur Facebook
6,642 6.6k Partages

Source: Newsner
Crédit Photo: Courtoisie