Nouvelles : Elle vit 12 ans de calvaire pour un vol d'identité

Elle vit 12 ans de calvaire pour un vol d'identité

Tous les détails à l'intérieur.

Publié le par Ayoye Monde dans Nouvelles
Partager sur Facebook
0 0 Partages

Des victimes de vol d'identité se sont confiées sur les médias sociaux pour exprimer leur calvaire qu'ils ont dû endurer pendant des années. De quoi faire peur aux 2,9 millions de membres Desjardins dont les données personnelles ont été volées. 

Marie-Ève Aubry a été victime de vol d'identité aussi. Cela a duré 12 ans! DOUZE! C'est en magasinant des assurances en 2006 qu'elle a réalisé qu'une personne avait volé son identité. Elle a comparé son calvaire aux 12 travaux d'Astérix, dans une entrevue qu'elle a accordé au 98,5 FM l'an dernier. 

« Au moment où on se fait voler son numéro d'assurance sociale, c'est la porte pour tout », a raconté Marie-Ève Aubry. 

En 2014, elle a réalisé qu'il y avait un mandat d'emprisonnement contre elle pour une histoire de drogue dans une voiture et ce n'était pas elle. 

Désespérée, Marie-Ève Aubry a décidé de changer de nom! 

 « C’est toujours la personne fraudée qui écope. Je vais devoir payer pour ça, faire les démarches. Et ils sont mieux de ne pas m’obliger à publier mon nouveau nom! », a-t-elle dit au Soleil. 

Voici le témoignage d'une autre femme qui est passée par là en 2017 : 

« SAGA - VOL D'IDENTITÉ - JOUR 2 J'ai 9 cartes de crédit à mon actif à travers le Canada. J'attends au téléphone pour chaque institution en moyenne 20 minutes avec de la musique classique ou de noël. Le Service O-Canada me dit d'aller au bureau d'assurance sociale. Pour aller là, je dois avoir des preuves EN PAPIERS les originaux... pour les fraudes. Je n'ai PAS ça. Je dois aller à la police ouvrir un dossier avec les papiers que je n'ai pas. Je dois rappeller Equifax et TransUnion et pour avoir mes dossiers, je dois passer par la poste. Poste Canada m'a mis en attente 30 minutes concernant mes adresses qui ont changés et ils m'ont oublié. J'ai raccroché. Faut que je rappelle. Mes comptes de banques et mes cartes de crédit sont barrés. Je dois aller à la banque. Ça va durer sur 1 mois. J'ai déjà des cartes pleines en mon nom. Ah, pis j'ai un téléphone chez Telus... La police me dit que c'est le crime du futur. Le fraudeur ne sera surement JAMAIS retracé. Pis je vais gérer cette saga pour un bon bout de temps. En attendant je fais le 2, le 3, le 7. Restez en ligne! Je dis le mot FRAUDE à la machine qui me dit "veuillez répéter je ne comprends pas" Toute mon énergie est focussée pour ne pas crisser mon téléphone au bout de mes bras... je fais le 4 et j'attends. »

Et voici ce que cette même personne a ajouté le lendemain : 

« SAGA - VOL D'IDENTITÉ - JOUR 3 Le fraudeur possède : Mon nom, mes VRAIES adresses, mon numéro de téléphone, ma date de fête, le nom de ma mère, mon numéro d'assurance sociale. Il opère via Toronto. Un HOMME. [...] J'ai 2 téléphones d'entreprises chez TELUS, activés en boutique en Ontario avec juste 1 pièce d'identité. Un Galaxie Samsung S7 et un iPhone 8+ (L'employé chez Telus est déjà sous enquête et va perdre sa job, tu peux vendre et activer des lignes avec 2 pièces d'identités avec photos et vérifications) Le fraudeur m'a créé une nouvelle adresse courriel aussi. C'est gentil monsieur! [...] J'ai pas fini d'annuler des affaires... Ça devient excitant! NOT »

La Presse a aussi raconté, samedi, l'histoire de Marie-Josée Suzor, de Shawinigan, et David Gagnon, de Saint-Lambert, qui ont tous les deux été vicitmes de vol d'identité récemment. 

« Ma vie a été chamboulée », a dit Mme Suzor, à La Presse. « Je n'ai plus de vie. »

« J'avais la meilleure cote de crédit, mon crédit est maintenant complètement pourri », a-t-elle ajouté. 

« La police dit que c'est simple, mais c'est faux, on est laissé à nous-même », a déploré M. Gagnon. « Il faut pédaler, j'ai dû passer 20 ou 30 heures là-dedans, je fais des démarches dans le vide ! »

« Il faut que je refasse le même processus pour la troisième fois, je ne sais plus quoi faire, j'arrive à un cul-de-sac. Le stress, l'impact que ça a sur ma vie, la frustration permanente : ce n'est pas vrai qu'il n'y a pas de dommages au vol d'identité », a-t-il ajouté. 

Partager sur Facebook
0 0 Partages

Source: Facebook et La Presse · Crédit Photo: Capture d'écran