Nouvelles : DRAME FAMILIAL: un homme kidnappe sa fille d'un an et la tue avant de se suicider

DRAME FAMILIAL: un homme kidnappe sa fille d'un an et la tue avant de se suicider

«C'est une terrible situation.»

Publié le par Ayoye Monde dans Nouvelles
Partager sur Facebook
1,728 1.7k Partages

Lavonta Lloyd, un Américain de 23 ans originaire du Mississippi a kidnappé sa fille d'un an, Kamaya Lloyd, pour la tuer et ensuite se suicider, jeudi dernier, d'après la police locale. 

«C'est une terrible situation», a déclaré le shérif Willie March. 

C'était la troisième fois cette semaine que le jeune homme tentait d'enlever la fille à sa mère, Kimberly Outlaw, a confirmé le shérif Willie March à The Associate Press. 

Lavonta avait kidnappé Kamaya de la garderie (crèche), lundi, mais la fillette a pu être retournée à sa mère plus tard en soirée, le même jour. 

Mardi, Lavonta s'est présenté au domicile de la mère qui a alerté la police. Les policiers ont poursuivi Lavonta jusqu'à ce qu'ils perdent sa trace dans un champ de maïs. Ils n'ont pas pu continuer leurs recherches parce qu'un détenu s'était évadé de prison en même temps. 

Jeudi, c'est la mère de Kimberly qui a alerté les autorités en les prévenant que Lavonta tenait une arme pointée sur son ex. Lavonta a tiré des coups de feu, mais n'a blessé personne et il s'est enfuit. 

Les policiers ont poursuivi l'homme sur plus de 50 kilomètres, à travers trois comtés différents. Mais quand Lavonta s'est retrouvé un blocage routier, il a donné un coup de volant pour l'éviter, plongeant dans un petit fossé. Les policiers ne pouvaient pas voir à l'intérieur du camion parce qu'il avait les vitres teintés et qu'il était dans le fossé.  

Les agents ont utilisé un boulier pour se protéger du suspect considéré comme étant armé et dangereux. Ce n'est qu'une fois qu'ils ont réussi à pénétrer dans le véhicule qu'ils ont découvert que Lavonta et Kamaya étaient décédés. 

«Le bébé était sur lui et il avait été tiré», a raconté le shérif Ricky Banks. 

Kimberly Outlaw avait déposé une plainte contre Lavonta concernant des actes de violence conjugale, lundi. Mais la cour n'a pas eu le temps d'entendre l'histoire. Lavonta et la petite Kamaya sont morts avant. 

Le shérif March a dit qu'il ignorait que Kimberly avait porté plainte contre Lavonta. Pourtant, Lavonta avait déjà été arrêté deux fois pour violence conjugale en 2016 et en 2017. Faute de preuve, l'homme n'avait pas été trouvé coupable. 

Partager sur Facebook
1,728 1.7k Partages

Source: Daily Mail · Crédit Photo: Capture d'écran