Nouvelles : Drame en Outaouais: Une femme arrache un bébé naissant des mains de sa mère

Drame en Outaouais: Une femme arrache un bébé naissant des mains de sa mère

La femme subissait une évaluation psychiatrique.

Publié le par Ayoye Monde dans Nouvelles
Partager sur Facebook
0 0 Partages

Une Québécoise qui a tenté d'enlever un bébé naissant en le volant des mains de sa mère a été arrêtée dimanche en Ontario.

C’est dimanche dernier que Nicole Shanks, 32 ans, serait entrée dans la résidence de Melissa Armstrong, à Shawville, en Outaouais, afin de lui enlever son bébé naissant.

Mme Armstrong a expliqué dans une publication sur Facebook : « Quand elle est arrivée chez moi, elle m’a aspergé le visage avec du répulsif à ours et a crié que j’avais volé son bébé. Elle a pris mon fils et s’est enfuie avec lui. »

Toujours selon ce que Mme Armstrong a indiqué, après que Mme Shanks ait enlevé le bébé, celle-ci aurait hurlé qu’il s’agissait de son bébé et qu’elle le ramènerait à la maison : « Quand j’ai réalisé qu’elle était dérangée et qu’elle pensait que c’était son bébé, je savais qu’elle ne le blesserait pas. Alors, au lieu de la charger, j’ai crié à l’aide. J’étais aveuglée au sol, à ce moment. »

C’est grâce à la vigilance des voisins de Mme Armstrong que Mme Shanks a pu être maîtrisée, et ce, alors qu’elle s’apprêtait à fuir les lieux à bord de sa voiture.

Évidemment, Mme Armstrong se dit très reconnaissante de cette intervention : « Mon voisin et son fils sont des héros. [...] Je les ai entendus crier “on a Mason, on a le bébé ! ’’.»

Les patrouilleurs du Service de police d’Ottawa ont procédé à l’arrestation de Mme Shanks dès leur arrivée, tandis que Mme Armstrong a eu besoin de huit heures avant que la douleur causée par le répulsif disparaisse.

Ce qui est le plus horrifiant dans le récit de Mme Armstrong, c’est qu’elle avait récemment fait la connaissance de Mme Shanks par l’entremise d’un groupe Facebook pour les nouvelles mères en Outaouais. Deux jours avant la tentative d’enlèvement du bébé nommé Mason, Mme Shanks avait rendu visite à la nouvelle maman pour lui remettre un panier-cadeau.

C’est à la suite de la tentative d’enlèvement que Mme Armstrong a rassemblé plusieurs souvenirs de ses interactions avec la ravisseuse pour enfin réaliser que cette dernière avait agi très étrangement à plusieurs reprises : « Elle était assez louche. C’est très traumatisant. Je pense me faire installer des caméras. […] Elle nous a regardés le soir d’avant, par la fenêtre. Elle regardait mes enfants. Les enquêteurs ont dit que dans toutes leurs années, ils n’avaient jamais vu quelque chose comme ça. J’ai hésité à publier [ceci], mais je veux être certaine que le monde ne vive pas ce que j’ai vécu. »

Enfin, le sergent Martin Groulx, qui travaille pour la police d’Ottawa, a confirmé que l’enquête se poursuivrait et que Mme Shanks subissait une évaluation psychiatrique.  

Partager sur Facebook
0 0 Partages

Source: TVA Nouvelles · Crédit Photo: Facebook