Nouvelles : Donald Trump signalé par Twitter pour avoir «glorifié la violence»

Donald Trump signalé par Twitter pour avoir «glorifié la violence»

Tous les détails à l'intérieur...

Publié le par Ayoye Monde dans Nouvelles

Twitter a ajouté un avertissement à l’un des tweets du président Donald Trump à propos des manifestations à Minneapolis, en disant qu’il avait violé les règles de la plate-forme qui interdisent de "glorifier la violence."

Trump, un utilisateur prolifique de Twitter, est en guerre avec le réseau social depuis que celui-ci a appliqué pour la toute première fois des vérifications des faits rapportés dans deux de ses tweets. Les tweets en question étaient à propos des bulletins de vote par la poste.

Le troisième tweet à être signalé a été publié en plein coeur des manifestations violentes en lien avec la mort de George Floyd, un homme noir menotté qui a plaidé pour l’air comme un policier blanc agenouillé sur son cou.

Dans ce troisième tweet, le président a déclaré: ""Ces VOYOUS déshonorent la mémoire de George Floyd, et je ne laisserai pas cela se produire. Je viens de parler au gouverneur Tim Walz et de lui dire que l’armée est avec lui jusqu’au bout. Nous allons prendre le contrôle, mais, quand le pillage commence, le tir commence. Merci!"

Twitter n’a pas supprimé le tweet, disant qu’il avait été déterminé qu’il pourrait être dans l’intérêt public que celui-ci demeure accessible. Cette mesure spéciale qui fait en sorte que les tweets signalés ne sont pas supprimés ne s'applique que pour les tweets des élus et des représentants du gouvernement. Le tweet a toutefois été caché de sorte qu’un utilisateur regardant la chronologie de Trump aurait à cliquer sur l’avertissement pour voir le tweet original: "Nous avons pris des mesures dans l’intérêt d’empêcher d’autres internautes d’être inspirés à commettre des actes de violence, mais nous avons gardé le tweet sur Twitter parce qu’il est important que le public soit toujours en mesure de le voir, étant donné sa pertinence quant aux enjeux qui sont en cours."

Un tweet utilisant le même langage que celui de Trump a ensuite été publié sur le compte Twitter officiel de la Maison Blanche, et Twitter a finalement émis un avertissement à ce sujet aussi.

Les tweets précédents que Twitter a signalés n’étaient pas cachés, mais ceux-ci étaient accompagnés d'une option invitant les internautes à "obtenir les faits sur les bulletins de vote par la poste", soit un lien qui menait jusqu'à des vérifications des faits et des nouvelles par les organisations médiatiques. Ces tweets qualifiaient les bulletins de vote par correspondance comme étant "frauduleux" et ils prédisaient que "les boîtes aux lettres seront volées".

Le rival démocrate de Trump, Joe Biden, a condamné le tweet du président vendredi matin en écrivant sur Twitter: "Il appelle à nouveau à la violence les citoyens américains au cours d’un moment de douleur pour tant de gens. Je suis furieux, et vous devriez l’être aussi."

Dans un tweet ultérieur, il a simplement écrit: "Assez."

Source: Global News · Crédit Photo: Facebook