Nouvelles : Donald Trump qualifie la victoire de Joe Biden « d'arnaque du siècle »

Donald Trump qualifie la victoire de Joe Biden « d'arnaque du siècle »

L'ex-président a tenu son premier « rassemblement de vengeance » hier soir

Publié le par Ayoye Monde dans Nouvelles
Partager sur Facebook
0 0 Partages

Loin de lâcher prise, Donald Trump a une fois de plus prétendu que l'élection présidentielle de novembre dernier a été « volée », samedi soir, alors qu'il s'exprimait dans le cadre de son premier « rassemblement de revanche », rapporte Metro News. 

L'homme d'affaires a qualifié la victoire de Joe Biden de « fraude du siècle », devant une foule réunissant des milliers de partisans au Lorain County Fairgrounds en Ohio, près de Cleveland. 

L'événement avait également été présenté comme le premier de plusieurs « rassemblements de revanche », durant lesquels Donald Trump demandera le soutien de ses partisans pour évincer ceux qui ont voté en faveur de sa destitution à la suite de l'attaque meurtrière au Capitole, le 6 janvier dernier. 

Samedi soir, Donald Trump avait dans son viseur le représentant républicain Anthony Gonzalez. Il a appelé la foule à plutôt voter pour Max Miller. Rappelons que M. Gonzalez a fait partie de ceux qui ont voté contre l'ex-président durant le deuxième vote historique de destitution. 

L'homme d'affaires a promis de soutenir tous ceux qui se présenteraient contre ses détracteurs, lors des élections de mi-mandat qui auront lieu en 2022. 

Il a vanté M. Miller comme étant un « patriote incroyable » et un « mec formidable qui aiment les habitants de l'Ohio ». 

Donald Trump n'a pas tardé à rediriger l'attention sur lui pour lancer à nouveau que l'élection avait été « volée », une affirmation qui n'a jamais été fondée. 

« L'élection présidentielle de 2020 a été truquée. Nous avons remporté cette élection... C'était l'arnaque du siècle et c'était le crime du siècle », a-t-il prétendu devant la foule. 

Rappelons que l'entreprise de Donald Trump pourrait faire l'objet d'accusations pénales à la suite d'enquêtes sur ses relations commerciales. Malgré ses déboires devant la justice, l'homme d'affaires tiendra un autre rassemblement en Floride au début du mois de juillet, où il compte protester contre les politiques d'immigration de son successeur. 

Partager sur Facebook
0 0 Partages

Source: Metro News · Crédit Photo: Instagram