Nouvelles : Deux supporters de Caen décident de faire l'amour devant des agents du CRS

Deux supporters de Caen décident de faire l'amour devant des agents du CRS

Rien ne pouvait gâcher leur bonheur cette journée-là.

Publié le par Ayoye Monde dans Nouvelles
Partager sur Facebook
585 585 Partages

Les matchs de football se suivent, mais ils ne ressemblent jamais. Or, voilà que le match dont nous allons vous parler aujourd'hui a été le théâtre d'un événement qu'on ne risque pas de voir souvent. En effet, deux supporters de l'équipe de Caen qui avaient été expulsés d'un match ont décidé de faire l'amour devant les yeux des agents du CRS.

Les supporters originaires de Caen s'étaient déplacés à Nantes (Loire-Atlantique) afin d'encourager leur équipe.

Le quotidien Ouest-France rapporte que le couple serait arrivé sur les lieux du stade de la Beaujoire dans un état considérablement alcoolisé. Constatant que les deux supporteurs étaient visiblement sous les effets de l'alcool, les responsables du stade leur ont donc interdit l'accès.

Alors qu'on croyait que le couple se contenterait de quitter les lieux, les deux amoureux ont plutôt décidé d'aller s'installer entre deux bus, et ce, afin de profiter de ce temps libre d'une façon plutôt inusitée. En d'autres mots, le couple a décidé d'aller faire l'amour entre ces deux bus alors que les agents du CRS étaient clairement en mesure de les voir en pleine action. 

Étonnamment, le couple n'a pas été interpellé par les agents du CRS étant donné que selon la loi, leur petit moment d'intimité ne pouvait pas être considéré comme de l'exhibitionnisme. D'ailleurs, la raison expliquant pourquoi ce n'est pas de l'exhibitionnisme a vraiment de quoi surprendre: c'est qu'à part les agents du CRS qui pouvaient témoigner de la scène à laquelle ils assistaient, le couple ne faisait pas l'amour devant un public. Selon ce que rapporte le site 20 Minutes: "les policiers ont seulement constaté la scène, sans pouvoir se déclarer victimes d’une quelconque infraction".

Cette drôle d'histoire fait écho à l'actualité des derniers jours où on annonçait le 22 août dernier que les autorités de la ville de Guadalajara (Mexique) avaient décidé de limiter les interventions des policiers quant aux personnes qui oseraient s'adonner à des relations sexuelles en public.

En effet, comme le prédit les nouvelles réformes à la législation en cours à Guadalajara, dans l'éventualité où aucune plainte de la population n'est déposée quant à un ébat sexuel se produisant dans un lieu public, la police ne peut pas intervenir.

Les autorités ont pris cette décision plutôt inusitée afin d'alléger la charge de travail des policiers afin que ceux-ci puissent se concentrer sur les enquêtes considérées comme étant d'une importance majeure. Selon les élus de Guadalajara, les forces policières perdent trop de temps à intervenir sur les nombreux délits mineurs qui se produisent dans la municipalité.

Partager sur Facebook
585 585 Partages

Source: 20 Minutes
Crédit Photo: Adobe Stock