Nouvelles : Deux jeunes garçons handicapés étaient attachés nus à des arbres pendant 5 ans par leurs familles.

Deux jeunes garçons handicapés étaient attachés nus à des arbres pendant 5 ans par leurs familles.

Une véritable vie d'enfer

Publié le par Ayoye Monde dans Nouvelles
Partager sur Facebook
861 861 Partages

Des histoires d'horreur concernant des enfants maltraités, en entend malheureusement trop souvent, mais l'histoire de ces deux frères handicapés dépassent toute l'imagination et sont horriblement impensables. Les deux garçons ont vécu l'enfer pendant plusieurs longues années et ils en garderont probablement des séquelles pour le restant de leur vie puisque le traumatisme est intense.

En effet, les deux garçons étaient attachés à un arbre par leurs propres familles, l'un par ses grands-parents, l'autre par son propre père, les familles des deux garçons considéraient que les enfants comme problématiques et c'est pour cette raison qu'ils ont décidé d'agir de la sorte. Bien évidemment, l'histoire a bouleversé le monde entier.

Les deux jeunes garçons handicapés ont été secourus en Inde après avoir été attachés à des arbres pendant 5 ans par leurs familles.

L’un d’eux était gardé dans une étable, en laisse, par ses grands-parents parce qu’il était « violent », l’autre attaché nu à un arbre chaque matin avant que son père n’aille au travail. Les familles ont tenté de justifier leurs actes en disant qu’il s’agissait de la seule façon « d’éviter les problèmes ».

Umesh n’a que 8 ans et est de Kolyari, au nord de l’Inde. Le garçon a un handicap visuel et des déficiences mentales. Ses parents sont morts du VIH il y a 5 ans, depuis, ce sont ses grands-parents qui s’en occupent. 

Selon sa grand-mère, il est violent et essaie de fuguer, la raison pour laquelle ils le gardent attaché. « Umesh était normal jusqu’à ses 3 ans, mais après la mort de ses parents, il n’a plus été le même. Nous n’avons pas assez d’argent pour le faire traiter, il est parfois violent et quitte la maison en douce. Nous sommes vieux et ne pouvons courir derrière lui, alors nous devons le garder attaché. »

Quant à Jiva Ram, 11 ans de Baydi, celui-ci souffre de poliomyélite et de dépression nerveuse. Son père l’attachait à un arbre avant d’aller travailler sur sa ferme. « Il s’est déjà blessé par le passé. Afin d’éviter des problèmes, je le garde attaché. »

Maintenant, les garçons ont été libérés et seront assignés à des foyers d’accueil. 

Partager sur Facebook
861 861 Partages

Source: DailyMail · Crédit Photo: Daily Mail