Nouvelles : Des vacanciers de retour au pays estiment «qu’on attaque trop les voyageurs»

Des vacanciers de retour au pays estiment «qu’on attaque trop les voyageurs»

Tous les détails à l'intérieur.

Publié le par Ayoye Monde dans Nouvelles
Partager sur Facebook
0 0 Partages

Le jour même où Justin Trudeau a demandé aux Canadiens d'éviter tout voyage non essentiel à l'étranger et où François Legault a réclamé la fin des vols internationaux non essentiels, des voyageurs rentrant de Punta Cana à Montréal ont confié être très à l'aise avec leur décision d'avoir voyagé, rapporte La Presse. 

Les voyageurs rencontrés à l'aéroport Montréal-Trudeau ont affirmé que les mesures sanitaires en vigueur sont suffisamment sécuritaires pour prévenir la propagation du nouveau coronavirus. 

« Je trouve qu’on attaque trop les voyageurs dans tout ça. Au final, c’est surtout la responsabilité de chacun de se protéger en revenant. Chaque personne doit faire sa part, et parmi les voyageurs, je trouve que la plupart le font. On prend toutes les précautions », a soutenu Branny Hernandez, en entrevue avec le quotidien montréalais.

Selon lui, les mesures sanitaires dans le Sud sont très strictes. « Les mesures sont très bien appliquées et on doit présenter notre plan de retour ainsi qu’un test COVID. Sinon, on n’embarque pas dans l’avion », a-t-il plaidé. Il a ajouté n'avoir eu « aucun problème » à obtenir un test de dépistage.

L'homme s'était rendu à République dominicaine pour régler son divorce. Il a néanmoins concédé que plusieurs voyageurs pourraient éviter de partir, vu le contexte actuel. 

« C’est sûr qu’on pourrait réduire, parce qu’il y a beaucoup de monde qui voyage juste pour le plaisir. Si ce n’est pas nécessaire, je suis d’accord qu’il vaut mieux éviter dans le contexte actuel », a-t-il ajouté. 

Un autre couple a également affirmé que les risques étaient faibles. « On y a été le mois passé et on vient d’y retourner. Ça a super bien été. On n’a eu aucune difficulté. Si on respecte les consignes, il n’y a pas de problème », a déclaré anonymement l'homme. 

Selon Sylvie, également de retour de la République dominicaine, l'attitude des gouvernements est « une vraie joke ». « On va trop loin avec ça. Moi, je l’ai vécu. Je peux vous dire que là-bas, il n’y en a pas d’animation, de soirées ou de musique. Là-bas, c’est très sérieux avec les règles », a-t-elle témoigné.

« Le masque est obligatoire en tout temps et presque partout. C’est seulement une fois sur ta chaise longue que tu peux l’enlever. Ils prennent aussi la température trois fois par jour », a-t-elle ajouté. 

Partager sur Facebook
0 0 Partages

Source: La Presse · Crédit Photo: Adobe Stock